Avec sa gamme d’objets connectés designés par Philippe Starck, Wistiki vise l’international

Après un succès commercial en France, via notamment son partenariat avec la Fnac, la start-up française Wistiki mise sur le designer Philippe Starck pour apporter une renommée internationale à ses nouveaux objets connectés, présentés le 4 mai 2016… et conquérir de nouveaux marchés.

Partager
Avec sa gamme d’objets connectés designés par Philippe Starck, Wistiki vise l’international

A l’origine, une fratrie… et un chat. C’est la genèse insolite de Wistiki, start-up fondée en 2013 à Lille, et belle réussite de la French Tech. "Nous cherchions à l’époque un moyen de retrouver notre chat, qui avait une fâcheuse tendance à se cacher", explique Hugo Lussato, cofondateur de la société avec ses deux frères, Bruno et Théo. L’ingénieur de la famille, Hugo, alors Centralien, doit monter un projet pour son école. Un an plus tard, il présente à ses frères un petit carré pour accrocher au cou du chat... et ainsi le géolocaliser. Wistiki est né. "On a eu une intuition. On a réalisé qu’il n’existait aucun produit répondant à ce besoin universel : comment aider les personnes qui passent du temps à chercher leurs affaires ?", précise Bruno Lussato.

Clés, portefeuille… Les trois frères imaginent un objet connecté qui permet de retrouver ses affaires via son smartphone et le réseau Bluetooth. Le principe : quand on cherche ses clés, on active une application qui les géolocalise puis les "fait" sonner. Un gain de temps, moins de stress… Les frères Lussato parient alors sur le financement participatif et récoltent 80 000 euros, de quoi réaliser une étude de marché… et lancer le processus de production. Le premier objet se présente sous la forme d’un petit boîtier blanc plutôt basique, lancé en septembre 2014. Théo, le directeur commercial, s’occupe du référencement en grande distribution. Et ça marche. En 2014 et 2015, le Wistiki devient l’objet connecté le plus vendu à la Fnac.

Le premium accessible, ADN de Wistiki… et de Philippe Starck

Vendu à près de 200 000 unités depuis son lancement, le produit connecté prend aujourd’hui un nouveau virage. La nouvelle gamme Wistiki, présentée le 4 mai 2016 au sein du concept-store parisien Colette, a en effet été designée par Philippe Starck, grand nom du design et de sa démocratisation. Il s’articule autour des usages les plus fréquemment remontés lors des expériences utilisateurs, à savoir la recherche de clés, de portefeuille et celle des animaux domestiques. "L’avantage de passer par les sites de crowdfunding comme MyMajorCompagny est de récolter de nombreux retours clients et d’améliorer la référence en fonction des usages", poursuit Bruno. Une typologie des consommateurs est réalisée. "On s’est rendu compte qu'au-delà de l’utilité, les gens voulaient un produit design, joli, et qui présente une forme adaptée à l’usage. Nos clients voulaient pouvoir mettre Wistiki dans un portefeuille, donc il fallait élaborer un produit fin, comme une carte de crédit, ou en forme de médaillon pour les animaux de compagnie", précise Hugo Lussato.

Quand les jeunes entrepreneurs contactent Philippe Starck, celui-ci est rapidement séduit tout en posant deux conditions : avoir la maîtrise totale du design et utiliser uniquement des matériaux nobles. Il crée avec les ingénieurs Wistiki un objet épuré, en métal satiné, avec la partie antennaire en or, ajoutant ainsi à l’esthétique tout en permettant d’optimiser sa portée, jusqu’à 100 mètres en champs libre. L’innovation technologique est bien présente, avec une autonomie de trois ans contre 12 mois pour la précédente version, une sonnerie trois fois plus puissante à 90 décibels et un produit entièrement Waterproof. Et pour les vrais tête-en-l’air, une fonctionnalité pour retrouver son smartphone a également été ajoutée. La gamme de trois références, proposée tout d'abord en exclusivité chez Colette, est désormais disponible chez les grands distributeurs, de la Fnac à Intermarché en passant par Norauto et Boulanger, ainsi que dans l’enseigne spécialisée Lick. En magasin, des dispositifs de PLV (publicité sur lieu de vente) sont prévus avec des démonstrations et des animations.

Une image "Made in France"

Si 2015 a été l’année de la production, 2016 sera l’année de la conquête de l’international. Wistiki s’est déployé via des plateformes de financement participatives au Japon, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Allemagne. Pour le moment, la jeune pousse a récolté près d’un million d’euros de précommandes. Au Japon, où le crowdfunding n’est pas une pratique bien installée, elle a collecté 330 000 euros. Pour conquérir ces nouveaux marchés, Wistiki compte aussi sur son image "Made in France". Les cartes électroniques sont produites à Bayonne, les boîtiers dans la Somme, et le tout est assemblé dans le Nord de la France. "On veut faire rayonner le Made in France à l’international", résume Hugo.

Et pour fidéliser ses tout premiers clients, Wistiki promet le renouvellement gratuit de la batterie une fois celle-ci épuisée. Le but, fédérer une communauté de plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs en devant le premier service des objets trouvés 2.0. Dans le très convoité marché des objets connectés, Wistiki veut devenir incontournable. En s’encrant dans le quotidien, clé de réussite des références mass-market de l’IoT tout en affichant une image premium grâce à l’association du nom Philippe Starck, connu au-delà des frontières françaises. Le prix unique s’inscrit dans cette dynamique. "Les trois références sont commercialisées 49,90 euros pour que les consommateurs ne choisissent pas un produit selon son prix mais pour l’utilité véritable qu’ils vont en avoir", précise Théo Lussato, directeur commercial.

10 millions d'euros de CA visés

Egalement dans les cartons de Wistiki, un partenariat avec le réseau Bouygues Telecom, intéressé par de nouvelles références qui devraient voir le jour en 2017 et 2018, et utilisant son réseau LoRa, dont la particularité est de fonctionner sans puce GPS, un composant très gourmand en énergie. Côté BtoB, la start-up indique être en contact avec des marques intéressées par sa technologie. La prochaine étape sera-t-elle de permettre aux utilisateurs de retrouver facilement leurs lunettes ? Sur ce terrain, Atoll a déjà investi le marché avec le modèle Téou. Wistiki affiche un chiffre d'affaires, non précisé, en croissance de 100%, et devra trouver de nouvelles technologies à la fois disruptives et accessibles pour atteindre son objectif. Elle vise 10 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016, une ambition que devra porter sa nouvelle gamme.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER High-tech & Électroménager

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Détectez vos opportunités d'affaires

93 - St Denis

Gestion des tâches administratives pour le siège de l'EFS

DATE DE REPONSE 21/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par
Marchés Online

Les réseaux de Franchises à suivre

MAANOS

MAANOS

Massages bien-être, massages sportifs, massages sur mesure

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS