Avec son Galaxy S6, Samsung fait du Apple pour contrer l'iPhone

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Attendu au tournant, Samsung a dévoilé ce dimanche 1er mars 2015 deux nouveaux Galaxy S6 au design soigné et aux capacités améliorées. Même si la marque peine toujours à se démarquer d'Apple...

"Nous avons appris de nos faux pas", a reconnu JK Shin, le patron de la division mobile de Samsung Electronics lors de la présentation des nouveaux Galaxy S6
"Nous avons appris de nos faux pas", a reconnu JK Shin, le patron de la division mobile de Samsung Electronics lors de la présentation des nouveaux Galaxy S6

Perdre du terrain sur le smartphone a fait beaucoup de bien à Samsung. En tout cas sur le plan médiatique. Rarement un smartphone de la marque coréenne n’avait autant été attendu, analysé, tweeté, commenté, "instagramé" que ce Galaxy S6 dévoilé ce dimanche 1er mars 2015 à Barcelone à l’occasion du Mobile World Congress. C’est que Samsung joue un peu son va-tout avec ce téléphone. Car la mécanique du groupe qui avait réussi à devenir le leader mondial du secteur au détriment d’Apple s’était grippée en 2014.

Attaqué dans l’entrée de gamme par les chinois (Xiaomi en tête), Samsung s’est surtout pris de plein fouet l’iPhone 6 de l’américain, incapable de rivaliser avec son Galaxy S5 de la saison dernière. Innovations trop légères, design plastique mais un prix, lui, qui n’avait pas bougé aux alentours de 650 euros. Bref, du côté de Suwon, au siège du géant coréen, la fin d’année 2014 a été agitée. Sur fond de début de crise de succession (le patron Lee Kun Hee, 72 ans, qui a de sérieux problèmes de santé depuis quelques années n’a pas encore passé la main), Samsung a dû revoir sa copie sous peine de voir se tarir la vache à lait du mobile qui lui rapportait encore en 2013 près de deux tiers de ses profits annuels.

Le Galaxy S6 répond-il aux critiques ? Petit tour d’horizon :

Le design : enfin du premium !
C’était le gros problème de la gamme des Galaxy S (le haut de gamme de Samsung) depuis quelques années. Ce qui est assez paradoxal vu que la marque s’est fait un nom dans la high-tech en mettant l’accent sur l’apparence de ses produits. Oui mais voilà, la division mobile ne respectait plus trop le cahier des charges depuis quelques années. Le S5 avec son design paresseux et son dos en plastique supportait mal la comparaison avec le très effilé iPhone 6 en aluminium.

 

 

Sur ce plan-là, les Galaxy S6 font le job. Les Galaxy S6, car Samsung ne lance pas un mais deux nouveaux modèles de smartphones : un classique et un edge doté d’un écran incurvé sur les tranches qui permettra d’afficher des informations (heure, mode nuit, mails, SMS…) et d’améliorer la reconnaissance de mouvement des doigts.

Fini donc le dos en plastique sur le S6, place au verre (le Corning Gorilla Glass 4) et au métal pour les bordures. L’appareil gagne aussi en finesse puisqu’il ne fera que 6,8 mm d’épaisseur contre 7,25 pour le S5. Le S6 perd 7 grammes au passage à 138 grammes mais reste un peu plus lourd que l’iPhone 6 (129 grammes). Le tout disponible en plusieurs coloris : le blanc perle, le noir saphir, l'or platine, le bleu topaze ou le vert émeraude.

Le Samsung Galaxy S6

Le Galaxy S6 edge et son écran incurvé sur les bords

 

 

 

L’écran : mieux que du Full HD
Comme sur le S5, on retrouve une taille d’écran désormais standard chez Samsung à savoir le 5,1 pouces, soit une taille intermédiaire entre l’iPhone 6 et l’iPhone 6+. Le coréen a en revanche amélioré la définition. Comme sur le G3 du concurrent coréen LG, Samsung a opté pour du « Quad HD » soit une définition de 2560x1440 pixels contre du Full HD (1920x1080 pixels) sur la génération précédente.

 

L’appareil photo : l’arrivée d’un stabilisateur optique
L’appareil photo en façade disposera d’un capteur de 5 Mp (contre 2,1 sur le S5) idéal pour des selfies de qualité et l’appareil photo principal conservera la même résolution de 16 Mp mais sera doté d’un stabilisateur optique d’image qui permet de réaliser des images plus nettes. A noter l’apparition d’un capteur infra-rouge pour améliorer la balance des blancs. Un appareil qu’on pourra lancer très rapidement en moins d’une seconde en double-cliquant sur le bouton Home.

 

Les technos internes : un puissant processeur « made in Samsung »
Finis les processeurs du leader chinois Qualcomm, place aux puces maison. Samsung a opté pour sa propre technologie à la faveur de son processeur huit cœurs Exynos 7 Octa 64 bits (contre 32 bits sur le S5). La mémoire vive a aussi été boostée puisqu’elle sera de 3 Go contre 2 sur le modèle précédent. Bref Samsung a musclé la mécanique pour permettre une navigation encore plus rapide et plus fluide. Côté stockage, le S6 sera disponible en 32, 64 et 128 Go sans possibilité d’en rajouter cette fois car Samsung supprime le port Micro SD.

 

Batterie : plus amovible mais une recharge ultra-rapide
Finie la batterie amovible. Comme l’iPhone, la conception du S6 est « unibody ». On ne peut rien ajouter ni rien retirer. En revanche, cette batterie pourra être rechargée sans fil (par induction) et le temps de charge sera ultra-rapide. Samsung assure que 10 minutes de charge permettront jusqu’à 4 heures d’utilisation. Une batterie qui, pour des raisons de design, perd un peu en capacité : elle sera de 2550 mAh contre 2800 sur le S5.

 

Les fonctions : Simplicité et Samsung Pay
Parti dans une bataille avec Apple sur le paiement mobile, Samsung a principalement insisté sur cette fonctionnalité lors de la présentation de son smartphone. Au détriment de l’habituelle litanie de fonctions pas toujours abouties et/ou essentielles. D’ailleurs le coréen s’est (maladroitement ?) félicité de proposer 40% de fonctions en moins que sur le Galaxy S5… Mais en ce qui concerne le paiement sur mobile, il a plutôt convaincu. Alors que l’année dernière, il ne proposait qu’un système avec Paypal (qui ne décolle pas), cette fois Samsung a élargi son système en proposant une offre qui se veut universelle grâce à la technologie de la société LoopPay rachetée… il y a deux semaines.

Une technologie de lecture magnétique qui ne concerne cependant que le marché américain (Samsung assure que 90% des commerces outre-Atlantique seront compatibles lors du lancement du service au deuxième semestre). Bref, une attaque en règle contre l’Apple Pay. « Grâce à la technologie LoopPay, qui est déjà utilisable dans plus de 90% des points de vente américains, Samsung prend un avantage considérable sur Apple et Google, dont les solutions respectives ne sont compatibles qu’avec 2% des terminaux de paiement aux Etats-Unis », estime Dan Wagner, expert du monde du e-commerce et PDG de Powa Technologies.

En revanche, le système de LoopPay n’a aucun intérêt sur les marchés européens qui utilisent la technologie de la carte à puce. Pour ces derniers, Samsung utilisera la technologie NFC associé aux fabricants de cartes bancaires Visa et Mastercard.

 

Prix et disponibilité
Les Galaxy S6 et S6 edge seront lancés dans 20 pays du monde le 10 avril prochain.
Leur tarif :
Galaxy S6 : 699 € (32 Go), 799 € (64 Go), 899 € (128 Go)
Galaxy S6 Edge : 849 € (32 Go), 949 € (64 Go), 1 049 € (128 Go)

 

Bilan: Samsung fait du « Apple » pour contrer Apple
Si Samsung a dévoilé ce dimanche un produit séduisant par bien des aspects, on ne peut s’empêcher une nouvelle fois de penser à Apple :
-un smartphone décliné en deux versions : 6 et 6+ pour l’iPhone, S6 et S6 edge pour le Galaxy.
-un design encore une fois très proche. Jugez plutôt :

En haut l'iPhone 6, en bas le Galaxy S6

-Une conception « unibody » : Samsung renonce à l’amovibilité de sa batterie, à l’amélioration de la capacité de stockage en retirant les ports SD et à l’étanchéité de son appareil. En gros tout se distinguait un Galaxy S d’un iPhone…
-L’accent mis sur le paiement mobile : Apple a présenté son Apple Pay il y a six mois ? Samsung vient donc de dégainer son Samsung Pay.

Fidèle à son éternelle stratégie, Samsung n’invente pas de nouveau concept avec ce Galaxy S6 mais se contente d’être le plus rapide et le plus brillant suiveur du marché. Une formule qui lui avait admirablement réussi jusqu’à il y a peu. Mais qui a montré ses limites sur le moyen terme face à Apple. Avec le Galaxy S6, Samsung a donné un coup de collier à ses équipes qui s’étaient laissées griser par le succès et est redevenu le plus rapide et le plus brillant des suiveurs du marché. Est-ce que ce sera suffisant cette fois-ci ? 

 

Carnet des décideurs

Gary Guillier-Marcellin

Gary Guillier-Marcellin

Directeur de la division display de Samsung Electronics France

Gary Guillier-Marcellin

Gary Guillier-Marcellin

Directeur de la division display de Samsung Electronics France

Hervé Ollien

Hervé Ollien

Directeur des divisions Home Appliance & Healthcare de Samsung Electronics France

Maxime Guirauton

Maxime Guirauton

Directeur marketing et communication B2B de Samsung Electronics France

Guillaume Berlemont

Directeur marketing produit IM de Samsung

Lee Boo-Jin

Présidente-directrice générale de la marque hôtelière Shilla de Samsung

Philippe Reverseau

Philippe Reverseau

Directeur de la division électroménager de Samsung France de 2008 à 2012

Gee-Sung Choi

Gee-Sung Choi

Directeur de la stratégie d'entreprise de Samsung Electronics

Frédéric Fauchère

Frédéric Fauchère

Directeur commercial de Samsung Electronics France

Lee Jae-Yong

Vice-président de Samsung Electronics

Lee Byung Chul

Fondateur de Samsung

Seok Pil Kim

Seok Pil Kim

Directeur général, en charge du marketing du mobile de Samsung Group de 2014 à 2015

Lee Kun-hee

Lee Kun-hee

Président de Samsung Electronics

Gary Wipfler

Argentier, directeur des opérations internationales d'Apple Inc et gérant d'Apple France

Marc Mathieu

Marc Mathieu

Directeur marketing de la branche mobile de Samsung

Arthur D. Levinson

Arthur D. Levinson

Président non exécutif du conseil d'administration d'Apple

Andrew Greenland

Directeur finance de marché pour la zone EMEIA d’Apple

Fabien Neel

Fabien Neel

Directeur marketing et communication de Samsung Electronics France

Yvan Depierre

Yvan Depierre

Directeur financier d'Apple France

Jonathan Ive

Jonathan Ive

Vice-président senior, en charge du design chez Apple

Paul Deneve

Paul Deneve

Vice-président, en charge des projets spéciaux du groupe Apple

Johny Srouji

Johny Srouji

Vice-président des technologies matérielles d’Apple

Denise Young Smith

Denise Young Smith

Directrice des ressources humaines mondiales d’Apple

Lisa Jackson

Lisa Jackson

Vice-présidente des initiatives environnementales d’Apple

Musa Tariq

Musa Tariq

Directeur du marketing digital du groupe Apple

Marie-Laure Daridan

Directrice des affaires institutionnelles d'Apple France

Angela Ahrendts

Angela Ahrendts

Vice-présidente senior en charge des magasins et des ventes en ligne d'Apple

Luca Maestri

Luca Maestri

Vice-président financier d’Apple

Dan Riccio

Dan Riccio

Vice-président senior à la tête de l’ingénierie matérielle d’Apple

Bruce Sewell

Bruce Sewell

Vice-président principal et avocat général au sein d'Apple

Jeff Williams

Jeff Williams

Vice-président senior d'Apple en charge des opérations

Philip W. Schiller

Philip W. Schiller

Vice-président marketing d'Apple

Eddy Cue

Eddy Cue

Vice-président services logiciels et Internet d'Apple

Tim Cook

Tim Cook

Président-directeur général d'Apple

Steve Jobs

Steve Jobs

Co-fondateur d'Apple

Craig Federighi

Craig Federighi

Senior vice president d'Apple

Steve Wozniak

Steve Wozniak

Co-fondateur d'Apple

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA