Avec son snack-bar, Picard fait ses premiers pas de restaurateur

|

Depuis novembre 2016, le spécialiste du surgelé teste un espace de restauration dans deux de ses magasins de la région parisienne.

Picard, le spécialiste du surgelé, a ouvert, depuis novembre 2016, un snack-bar dans deux de ses magasins. Le premier se situe rue Vaugirard, dans le 15e arrondissement de Paris, et le second à Levallois-Perret (92). De nouvelles façons de consommer Picard qui doivent venir en renfort du moteur classique de croissance, représenté jusqu’ici par l’expansion du réseau.

À Levallois-Perret, le snack-bar de la rue Baudin se déploie dans un magasin de 250 m². À l’entrée du point de vente, quatre tombeaux ont été installés qui proposent au total 80 plats cuisinés individuels surgelés, 14 desserts, 4 salades de fruits et 25 références de glaces individuelles. Des produits prêts à consommer sont aussi mis à disposition, comme des viennoiseries présentées dans un maintien chaud. À proximité, le bar à soupe chaude rencontre un gros succès. Chaque jour, de nouvelles recettes sont proposées. Mais libre aux consommateurs de faire un tour dans le magasin pour compléter leurs courses en dehors de ces tombeaux dédiés au snacking. L’offre peut être réchauffée dans l’un des dix fours micro-ondes installés pour une consommation sur place ou à emporter. Le point de vente n’hésite pas à mettre en avant certaines gammes, comme ce fut le cas avec les produits exotiques en début d’année, à l’occasion du Nouvel An chinois. Le snack-bar de la rue Baudin compte 13 places assises. Sous les arcades, une terrasse de 30 places assises pourra être installée dès les beaux jours venus.

1,37 Mrd€

Le chiffre d’affaires de Picard en 2015, en hausse de 1,9%

Près de 950

Le nombre de magasins en France, dont 2 où est testé le snack-bar

Source : Picard

Menus de 5 à 7 €

En matière de restauration rapide, le spécialiste du surgelé n’en est pas à son premier coup d’essai puisque, depuis 2013, des formules à emporter sont proposées. Dans le cadre du snack-bar, le prix du menu, composé d’un plat, d’un dessert et d’une boisson, va de 5 à 7 €. En phase de test, le snack-bar de Picard pourrait se déployer dans les magasins qui proposent une offre snacking mais ne sont pas équipés de four micro-ondes. Le projet est à l’étude.

Marie cadoux et camille harel

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2450

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message