Avec Step-In, Optic 2000 poursuit sa digitalisation

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La chaîne Optic 2000 a annoncé un partenariat avec Step-In, start-up française spécialisée dans l’édition d’application mobile-to-store. Une digitalisation des points de ventes bienvenue à l’heure où se multiplient les e-commerçants sur le marché de l’optique et que le trafic en magasin tend à souffrir de cette intrusion.

70 points de vente en Ile-de-France sont concernés par cette phase d'expérimentation.
70 points de vente en Ile-de-France sont concernés par cette phase d'expérimentation. © Optic 2000

En signant un partenariat avec Step-In, le groupe Optic 2000, réseau leader de l'optique en France, opte pour l’arrivée du digital dans son réseau physique. Step-In, éditeur de l'application mobile-to-store éponyme, propose une appli qui fonctionne grâce à une technologie basée sur des ultrasons et permettant de géolocaliser au mètre près les utilisateurs de son application mobile à l’intérieur des points de vente. La start-up française, qui compte parmi ses clients Celio, Eram ou encore La Chaise Longue, affiche un objectif clair, celui de faire entrer les clients en magasin en les récompensant par des points fidélité (ou STEPS), convertibles en cadeaux ainsi que par des offres promotionnelles ciblées. Point important de ce dispositif : le shopper est récompensé dès son entrée en magasin sans conditions d'achat.

Les particularités du secteur de l’optique

Objectif avoué de cette collaboration, qui sera active à partir du 21 septembre 2015 : doper la fréquentation des sites physiques. "Cet outil marketing de fidélisation est tout à fait complémentaire à notre dispositif de fidélisation puisqu’il récompense le client dès son entrée en boutique, avant même l’acte d’achat, explique Michel Dailly, Directeur Marketing chez Optic 2000. Par ailleurs, il permet d’interagir avec nos clients pendant leur visite et de mesurer leur satisfaction en sortant du magasin". Des données précieuses qui permettent de réajuster la stratégie si besoin.

Pourtant, si Step-In dispose d’une solide expérience retail, le secteur de l’optique présente quelques spécificités. "Les taux de fréquentation reste très inférieurs à ceux de l’habillement ou de la beauté, précise Olivier Serfaty, fondateur de la solution. Le challenge va être de dynamiser et moderniser l’expérience shopping du secteur pour en augmenter le taux de fréquentation". Autre caractéristique du réseau : l’offre multimarques. Car si Optic 2000 propose sa propre collection, elle propose aussi celles d’autres fabricants. "Cela va permettre de fournir un contenu très riche dans l’application Step-In". Dernier point d’interaction client intéressant : lors d’une visite en magasin, les clients qui feront le test de vérification de la vue bénéficieront d’offres personnalisées.

La complémentarité Internet/magasin

Alors que les acteurs du secteur optique sont actuellement confrontés à l’émergence des e-commerçants, la signature de ce partenariat pose l'innovation comme principal pilier du développement d’Optic 2000. Une mise en concurrence qui est au cœur de la réflexion de la start-up Step-In : "Face à l’e-commerce, les enseignes ont besoin de donner une nouvelle dynamique à leurs points de vente physiques pour renforcer l'engagement de consommateurs de plus en plus volatiles", confirme Olivier Serfaty. Un virage que ne craint pas son client, qui s’est positionné sur le marché e-commerce via le site optic2000.com. "Dans le secteur de l’optique, la complémentarité Internet/magasin est une évidence", rappelle Michel Dailly.

Cette innovation, que d’aucuns considèrent comme une avancée majeure dans le domaine du retail, cible particulièrement certains consommateurs. "La digitalisation de ses magasins, associée à des offres commerciales attractives et personnalisées, va permettre à Optic 2000 de nourrir son image d'enseigne connectée pour constituer une étape majeure dans le parcours d'achat de puissantes typologies de consommateurs telle que la Génération Y". Une expérience d'achat plus riche et plus engageante, conformément à ce que veulent désormais ces clients d’un nouveau genre.

Un partenariat digital via le catalogue Optic 2000

Le modèle économique de Step-In est lié à la performance et Optic 2000 ne paie qu’en fonction du trafic généré en point de vente. Quant aux clients, le dispositif est relativement simple. Il suffit de télécharger depuis l'Apple Store et Google Play l’appli. Step-In met par ailleurs en avant le catalogue de produits Optic 2000 via une application dédiée. Plus de 1,5 millions de pages produits ont ainsi été vues les 4 premiers mois qui ont suivi le lancement de l'application.

Il s’agit pour l’instant d’une phase pilote dans 70 points de vente en Ile-de-France, ainsi qu’à Lille. "Si elle donne satisfaction, elle sera proposée à l’ensemble du réseau national," indique Michel Dailly. L’application est en tout cas très prometteuse : le réseau Step-In comprend à ce jour plus de 15 enseignes qui représentent plus de 2500 points de vente en France. Le nombre de téléchargements s’élève à date à 90 000 téléchargements, 8 mois seulement après son lancement. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA