Avocat : le match Israël-Mexique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

· La saison de l'avocat d'hiver débute avec des prix élevés. · Face à l'israélien Agrexco, installé avec sa marque Carmel, l'exportateur mexicain Agrifrut vient d'ouvrir un bureau à Rungis pour implanter Mexigold.

Depuis le mois de septembre, les bateaux quittent le port d'Alta-Mira, au Mexique, avec seulement 200 000 colis d'avocats à bord. L'an passé, à la même époque, les cargaisons étaient deux fois supérieures. » La remarque, entendue chez un important négociant parisien, résume la situation à l'aube de la campagne d'hiver : la faiblesse des tonnages d'avocats hass du Mexique, cette variété de couleur foncée, à la peau dure et granuleuse que ce pays est seul à fournir en ce début de saison, explique le niveau exceptionnellement élevé des prix de gros. Le colis de 4 kg se négocie actuellement aux alentours de 50 F (60 F début septembre), contre 30 F en octobre 1996.

La politique de fermeté des Mexicains

Plusieurs facteurs expliquent cette réduction soudaine des livraisons. La hausse du dollar, tout d'abord, suscite la prudence des acheteurs européens : on estime aujourd'hui à 20% le surcoût dû à l'appréciation du billet vert sur les marchés internationaux. Deuxième frein : les producteurs mexicains, réunis au sein de l'Aseeam, refusent cette année de vendre des cargaisons en consignation et exigent un prix ferme dès l'achat.

Las de voir sa marchandise bradée au gré des coups promotionnels montés ici ou là par quelque 35 importateurs, l'Aseeam a souhaité, par ces mesures, sécuriser le paiement de ses expéditions. Quitte à mécontenter les acheteurs, réticents à payer aujourd'hui un produit vendu dans trois semaines.

La fermeté de la position mexicaine se double toutefois d'une volonté de réorganiser la filière d'approvisionnement vers la France, premier pays consommateur d'avocats en Europe. L'exportateur de Mexico, Agrifrut, qui commercialise la marque Mexigold, vient de s'associer au groupe de négoce Estivin pour la création d'une filiale baptisée Mexigold France. Installée à Rungis dans les locaux de Frandis (une société du groupe Estivin, spécialisée dans l'import de fruits exotiques et de contre-saison), Mexigold est en mesure de fournir environ 10% de l'origine Mexique sur le marché français.

Un intervenant majeur, donc, qui prendra place aux côtés des deux principaux importateurs français d'avocats mexicains - le groupe Barniol et Tropic International - qui approvisionnent à eux seuls près de 50% du marché européen. La stratégie adoptée par le Mexique prendra toute sa mesure au coeur de l'hiver.

En attendant, l'arrivée imminente des premières variétés israéliennes (ettinger et fuerte courant octobre, des variétés à la peau verte et lisse, puis hass en novembre) devrait inverser la tendance et alléger la pression sur les prix.

Les Israéliens confiants

Avec sa marque unique, Carmel, Israël se taille la part du lion sur un marché rentable. Entre 35 et 40% des 80 000 tonnes d'avocats commercialisées chaque année en France portent sa griffe. Shimon Alchasof, le patron d'Agrexco, l'importateur exclusif, a toutes les raisons d'être confiant : « Nous prévoyons de livrer 56 000 tonnes d'avocats en Europe, dont 30 000 en France, soit 12% de plus qu'en 1996. Pour la première fois, nous proposons les avocats Carmel en plateau alvéolé 1 rang (8 kg), pour faciliter leur maturation en magasins. » Enfin, toujours pour faciliter le choix du consommateur, Agrexco teste un appareil de mesure inédit : placé en rayon, il indique le jeu de consommation optimum de chaque pièce.

Grâce à ces mesures, Agrexco entend cette année profiter du développement du marché français (la consommation par tête est passée de 1,2 à 1,5 kg en trois ans) pour consolider ses positions. Tout en profitant des faiblesses - passagères ? - de ses concurrents. Le Mexique, on l'a vu, entretient le suspense, alors que l'Espagne, qui exporte chaque année 34 000 tonnes d'avocats, pour moitié vers la France, peine encore à honorer les soumissions nationales lancées par les centrales d'achats françaises.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1556

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA