Marchés

Avril et Euralis s’allient pour développer une filière de soja française

|

Avec l’inauguration ce vendredi 8 septembre à Vic-en-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées, d’une unité de trituration de graines de soja, les groupes Avril et Euralis, parient sur le développement d’une filière 100% origine France

Sojalim se situe sur le site de Vic-en-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées
Sojalim se situe sur le site de Vic-en-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées© Bonnie Clark Production

Les groupes Avril et Euralis ont inauguré ce matin à Vic-en-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées une unité de trituration de graines de soja baptisée Sojalim. Entré en production en juillet 2017, le nouvel outil de production qui représente un investissement de 3,6 M€ affiche une capacité de trituration de 25 000 tonnes de graines de soja par, dont 5000 tonnes de soja biologique.

Détenue à 55% par Sanders-Euralis, filiale commune  de productions animales du Sud-Ouest des  groupe Sanders (leader de la nutrition animale appartenant au groupe Avril) et à 45% par le groupe Avril, acteur et financier des filières françaises des huiles et des protéines, Sojalim doit contribuer à l’approvisionnement des filières de productions animales du Sud-Ouest en protéines végétales 100 % françaises.

Relance de la filière soja

La nouvelle unité de production est située sur le site de fabrication d’aliment pour bétail de Sanders-Euralis à Vic-en-Bigorre. Ce projet né de la volonté du  groupe Avril de contribuer à la structuration de la filière soja en France (22 000 hectares cultivés en France en 2008 contre  134 000 en 1988), s’inscrit également dans un plan de relance  mené par la Fédération française des producteurs d’Oléagineux et de Protéagineux (FOP). 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter