Marchés

Babymoov, le trublion de la puériculture

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Créé en 1997 par trois camarades d'école de commerce, Alt Partners développe ses marques Babymoov et Badabulle, avec une offre à la fois pratique et originale.

Un pot. C'est avec ce produit que le groupe Alt Partners et sa marque Babymoov ont réalisé leur premier succès de vente. « Ce n'est pas l'article de puériculture le plus glamour. Mais notre pot Formule 1, équipé d'un volant pour que l'enfant joue et reste plus longtemps assis, qualifie bien notre philosophie : des produits malins, pratiques et design », résume Laurent Windenberger, cofondateur d'Alt Partners. C'est en 1997, avec deux autres camarades de Sup de co Clermont-Ferrand, qu'il a créé le groupe, dont les trois amis détiennent encore 80% du capital.

 

« Des accoucheurs d'idées »

« Nous avons lancé la société le jour même de notre remise de diplôme. Nous voulions créer notre entreprise dans les produits de sécurité pour les enfants », se souvient-il. Pour se démarquer, les entrepreneurs créent les « rendez-vous Baby Tendance », des focus groupes de mamans toujours en cours aujourd'hui. « Nous sommes plus des accoucheurs d'idées que des créateurs de concepts », explique modestement Laurent Windenberger.

En 2007, les trois compères lancent une nouvelle marque, Badabulle, à destination des grandes surfaces alimentaires. « Babymoov, qui fête cette année ses 15 ans avec un nouveau logo, a davantage vocation à s'adresser aux spécialistes, même si nous réfléchissons à élargir sa distribution », poursuit Laurent Windenberger, dont le credo est d'être « l'agitateur de la petite et moyenne puériculture ».

Si l'entreprise prévoit de réaliser quelque 35 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année avec ses deux marques, elle se développe à l'étranger : « Nous avons réalisé 18% de nos ventes à l'international l'an dernier, et cette part devrait s'élever à plus de 25% cette année », ajoute Laurent Windenberger. Le groupe, qui dispose déjà de filiales en Europe, a récemment ouvert un bureau à Hongkong pour se rapprocher des usines fabriquant les composants électroniques de ses produits. Mais pas seulement : « Nous vendons de plus en plus en Corée du Sud », confie le dirigeant. De quoi se préparer avant d'attaquer le marché chinois, un projet prévu pour l'an prochain !

Les chiffres

  • 31 M€ Le chiffre d'affaires réalisé par Alt Partners en 2011
  • 35 M€ Le chiffre d'affaires prévu pour 2012
  • 90 Le nombre de salariés

Source : Alt Partners

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA