Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Ballantine's Hard Fired, un surprenant whisky bientôt lancé en France

|

Ballantine’s Hard Fired, la dernière nouveauté de la marque de whisky écossais du groupe Pernod-Ricard, affiche une note « fumé » prononcée. Une saveur originale, due au traitement un peu spécial réservé aux fûts de chêne…    

L'étiquette de Ballantine's Hard Fired fait référence à l'intérieur des tonneaux de vieillissement, brulé deux fois dans le cas de ce nouvel élixir.
L'étiquette de Ballantine's Hard Fired fait référence à l'intérieur des tonneaux de vieillissement, brulé deux fois dans le cas de ce nouvel élixir.© Sylvie Leboulenger

Pernod lancera en 2016 un  nouvel élixir sous la marque Ballantine's. Fait rare, ce sont les équipes françaises de Pernod qui ont demandé en septembre 2014 aux Ecossais de Ballantine’s de leur créer un nouveau whisky. "Un whisky qui sortirait des codes habituels, pour offrir aux jeunes adultes qui ne souhaitent pas consommer le même whisky que leur père une expérience de dégustation différente… ", résume Zélie Danguy-Jannequin, directrice du marketing international pour la marque. Il n’aura fallu que 14 mois aux Ecossais pour honorer la commande et lui trouver un nom : Ballantine’s Hard Fired.

Un procédé lié au savoir-faire des tonneliers écossais

"Hard fired", c’est le nom d’un procédé qui consiste à bruler une seconde fois l’intérieur des fûts qui servent au vieillissement des whiskies. Un procédé qui apporte au whisky des notes de vanille, d’épices, de pommes rouges, de liqueur acidulée, mais aussi… de fumée. Un ensemble de notes inédit sur le marché des whiskies écossais.

"L’équipe chargée de bruler les fûts – tous en chêne américain chez Ballantine’s -  juge à l’œil de l’intensité et de la longueur du brulage", explique Sandy Hyslop, le Master Blender de Ballantine’s qui, ensuite, sélectionne ceux qui seront dignes de recevoir pendant environ deux semaines de vieillissement supplémentaires un assemblage d’élixirs issus de deux distilleries du groupe Pernod Ricard, Glenburgie et Allt-A Bhainne. "Deux semaines, c’est généralement suffisant pour apporter la variété et l’intensité des notes que nous recherchons", précise le Master Blender.

Ballantine's, deuxième marque mondiale des whiskies écossais

Ballantine’s Hard Fired sera d’abord lancé en France et en Pologne, les deux plus importants marchés de la marque du groupe Pernod Ricard, cela en mars 2016. "Le prix devrait être 25% supérieur à Ballantine’s Finest", prévoit Laurent Drège, chef de groupe marketing des whiskies chez Pernod. Ballantine’s Hard Fired devrait donc s’afficher à environ 20 euros.

En France, tous segments confondus, Ballantine’s revendique la troisième place du marché avec une part de marché de 8,1% en valeur. Une position confortée par la croissance de 10% enregistrée au cours de l’année écoulée, nourrie par le lancement en 2014 de Ballantine’s Brasil... "Ballantine’s est également la quatrième marque de l’univers des spiritueux, après Ricard, William Peel et Label 5", souligne Laurent Drège. Au-delà, c’est l’une des 14 plus grosses marques mondiales du groupe Pernod Ricard, avec plus de 70 millions de bouteilles vendues chaque année

Last but not least, la signature créée en 1827 par George Ballantine apparaît aujourd’hui à la deuxième place au classement des whiskies écossais les plus vendus dans le monde…  Une position que Ballantine’s Hard Fired entend bien sûr, à son tour, contribuer à consolider.

1 commentaire

weber

25/10/2016 16h41 - weber

je viens de le goûter, c'est effectivement une réussite, un arôme fort, qui rappelle un peu le tallisker une bonne cuvée

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter