Banania s'adosse à un industriel allemand

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
© DR

Parfois, comme pour Materne très récemment, un fonds en remplace un autre. D'autres fois, l'histoire est différente, et le fonds d'investissement laisse sa place à un industriel. C'est ce deuxième scénario qui s'est concrétisé le 22 octobre pour Nutrial, le holding qui exploite les marques Banania et Benco. Le fonds Qualium, ex-CDC Ixis, qui avait participé au rachat des marques de poudres chocolatées d'Unilever en 2003, vient de céder sa participation. Cette sortie a permis l'entrée du groupe industriel allemand Krüger. Autant de changements qui ont rebattu les cartes de l'actionnariat de Nutrial, désormais partagé entre le management, Cerea Mezzanine, entré en 2007, et Krüger, à hauteur de 33 %.

Krüger est un groupe gigantesque. Spécialiste du café et du chocolat, il vend essentiellement sous marques de distributeurs, et réalise un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros. Pour la PME Nutrial, qui emploie 55 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros en 2009, l'entrée de Krüger est une opportunité. « Nous sommes maintenant adossés à un partenaire industriel de taille européenne. Cela renforce de manière significative la capacité d'innovation de notre société », assure Thierry Hénault, président de Nutrial. Jusque-là moins prioritaire que Banania, Benco pourrait être gagnante

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2157

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA