Banque Accord à l'offensive

|

La banque d'Auchan étoffe sa gamme de produits avec une carte Visa Premier. Et teste des agences bancaires dans deux hypermarchés.

« Entre les banques traditionnelles, qui ont une offre complète, et les sociétés de crédit à la consommation, qui vendent des produits en direct, entre ces deux extrêmes, il y a une place pour une banque du troisième genre, qui se mettrait systématiquement du côté du consommateur. » Damien Guermonprez, directeur général de Banque Accord, reste fidèle à ce postulat. Et lance aujourd'hui la carte Visa Premier « la moins chère » du marché - 45 E par an - dans ses 120 hypers. La filiale des services financiers d'Auchan réitère sa volonté d'être une banque discount en démocratisant un produit considéré comme haut de gamme.

Avec cette deuxième Visa, Accord confirme le succès de la première. « Nous avions atteint notre objectif fin 2003, avec 110 000 porteurs. À ce jour, nous dépassons la barre des 140 000 », annonce Damien Guermonprez. La carte bancaire devient surtout une manière de fidéliser sa première clientèle, puisque les nouveaux adhérents se recrutent à 90 % chez les 2 millions de porteurs de la carte privative Accord. Quant à la rentabilité du lancement, il n'en est pas question pour l'instant. « Ce qui nous intéresse, c'est de faire du volume, pas de la marge ! », affirme en guise de réponse Jean-Pierre Viboud, directeur général France de la banque. Cela ne l'empêche pas de tirer les premières leçons de la mise en libre-service de produits financiers. C'est pourquoi Accord teste actuellement deux agences bancaires à l'intérieur de deux hypers, à Englos (Nord) et à Plaisir (Yvelines).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1860

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations