Barbie est patraque

Contre-performance pour le numéro un mondial du jouet, qui sombre dans le rouge au terme du premier trimestre de l'année. Mattel, qui évoque des frais liés au rachat de Pleasant Company, a subi une perte de 100 millions de francs pour un chiffre d'affaires de 3,9 milliards de francs, en recul de 2 % par rapport à l'an dernier. Conséquence, l'américain prévoit une vaste restructuration, qui passe par la suppression de 3 000 emplois, soit 10 % de ses effectifs, et la fermeture de certaines usines.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1627

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations