Barnes & Noble joue la synergie

Trois ans après avoir lancé son site Internet, la chaîne de librairies se décide enfin à intégrer l'offre de ses deux réseaux. Après avoir longtemps craint une cannibalisation des ventes, Leonard Riggio, PDG de Barnes & Noble, a reconnu que « le Net est le plus grand démultiplicateur d'affaires dans l'histoire de la distribution » et a annoncé trois initiatives majeures.

D'une part l'installation d'ici à juin prochain de kiosques Internet dans ses 551 librairies, où les clients auront accès à www.barnesandnoble.com. Les commandes pourront être récupérées dans le magasin ou livrées à domicile. D'autre part, la possibilité pour les clients de rendre les livres ou les disques achetés sur le site dans n'importe quelle librairie. Barnes & Noble était l'un des rares distributeurs à ne pas offrir ce service à ses clients. Enfin, le lancement d'un programme de fidélisation commun. Pour 25 dollars par an, les membres de « Readers' Advantage » bénéficieront de services exclusifs et de rabais de 5 à 10 % sur le Net et dans les magasins.

Barnes & Noble compte sur sa nouvelle stratégie pour augmenter ses ventes et faire remonter le cours de www.barnesandnoble.com, qui a chuté de 80 % en un an. Détenu à 40 % par Bertelsmann et 40 % par Barnes & Noble, le site a amélioré ses performances. Sur les 6 premiers mois de l'année, les ventes ont atteint 141 millions de dollars et les pertes ont été limitées à 19 millions.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0027

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous