Baromètre de la feef sur les pme en grande distribution : les PME se renforcent en 2011

Davantage de croissance pour les marques de PME*

Les marques des PME ont connu une hausse de chiffre d'affaires plus forte que celle des autres fournisseurs, selon le baromètre de la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France (Feef).

Peut-être l'effet de la recherche de différenciation entre enseignes et de la montée des marques locales.

* Entreprises familiales réalisant, sous leurs marques, moins de 250 M € de chiffre d'affaires

Un fort ancrage en épicerieet en surgelés

Les marques de PME sont les plus fortes dans les secteurs épicerie et surgelés.

Mais c'est dans le frais qu'elles progressent le plus. Depuis fin 2005, la part des PME a fortement baissé sur l'ensemble des rayons : la baisse totale est de près de 9 pts, elle dépasse 14 pts dans les liquides, 12 pts dans le frais.

Les marques de PME grignotent des parts de marché

Les marques des PME sont les seules à voir leur poids progresser dans le chiffre d'affaires des hypers et des supermarchés, au détriment des grandes marques, qui continuent de rester les plus fortes. La part des marques de distributeurs reste stable.

L'offre des PME se développe

Ensemble, marques de PME et MDD gagnent 0,5 pt de part de l'assortiment des hypers et des supermarchés.

Mais c'est surtout dû à l'augmentation de la part des MDD, qui gagnent 0,4 pt. Là encore, le poids des marques d'autres fabricants recule.

La part de linéaire des PME reste stable

L'écart entre la part de linéaire des marques des PME et celle des grands groupes s'est un peu accru.

La part diminue légèrement pour l'ensemble MDD et PME, du fait d'une légère décrue des MDD dont profitent les grandes marques.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2209

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous