baromètre mensuel

L'avis de lsa Sur un ensemble de 84 indicateurs, seulement 20 sont positifs. Autant dire que ce premier baromètre LSA-ACNielsen démontre bien la morosité des marchés. Globalement, les produits de grande consomation et le frais livre-service affichent une baisse de 2,4 % par rapport à la même période de l'année précédente. « Avec un cumul à date en recul de 0,3 %, je n'ai jamais vu cela », affirme Loïc Becquart, directeur des relations avec la distribution de ACNielsen France. Les secteurs les plus touchés étant les produits de papier (- 5,3 %), l'épicerie salée (- 4,2 %) et les surgelés salés (- 6,5 %). En cumul à date, autrement dit depuis le début de l'année, les chiffres ne sont guère plus optimistes avec une baisse de 11,2 % dans le surgelé sucré ! Heureusement, quelques secteurs s'accrochent comme l'hygiène-beauté (+ 1,1 % en cumul à date) ou le frais non laitier (+1,9% en CAD). Ce baromètre démontre aussi la meilleure tenue des hypermarchés (- 0,7 %) par rapport aux supermarchés (-4,5 %). À noter que la percée de premiers prix est confirmée avec une spectaculaire hausse de 70,5 % de leur chiffre d'affaires. Et il faut aussi relever que malgré l'arrivée de ces entrées de gamme et de la baisse des prix des marques de distributeurs, les hypermarchés affichent pourtant une hausse de leur chiffre d'affaires en MDD (+ 2,5 %). Quant aux parts de marché, elles démontrent, une nouvelle fois, la percée des premiers prix.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1886

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous