Bastien Duclaux, directeur général de Twenga, guide d'achat sur internet

|

LSA - La qualité des comparateurs de prix sur internet est jugée insuffisante, dans le rapport sur les mécanismes de réduction des prix remis à la ministre de l'Économie, Christine Lagarde. Quelles pistes d'amélioration proposez-vous ?

Bastien Duclaux - Ce rapport, qui fait suite à une enquête de la DGCCRF menée en 2007, pointe du doigt le modèle économique des comparateurs de prix qui ne sont financés que par les sites marchands. Ce qui est encore le cas en grande majorité. Il est essentiel de gagner en transparence auprès des consommateurs en mettant en place des règles objectives de comparaison avec des offres exhaustives et des prix clairement affichés.

LSA - Quel impact les comparateurs de prix peuvent-ils avoir sur le pouvoir d'achat des Français ?

B. D. - C'est déjà un outil au service du pouvoir d'achat, qui permet de détecter les bonnes affaires et de réaliser de 20 à 25 % d'économie. Il faut savoir qu'un achat sur deux réalisés sur le web passe par un comparateur de prix. Leur rôle pourrait être, à l'avenir, encore plus déterminant pour des achats non récurrents, mais aussi pour des achats plus fréquents, comme l'alimentaire ou les services.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2040

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous