Bata France : 96 des 136 magasins sauvés

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Bata France voit 96 de ses 136 magasins en France repris par son dirigeant actuel (72 boutiques), ainsi que par les enseignes Courir (18) et Etam (6).

Une offre couplée de l'actuelle direction de Bata France, Courir et Etam, va reprendre 96 des boutiques Bata de France, sur 136.
Une offre couplée de l'actuelle direction de Bata France, Courir et Etam, va reprendre 96 des boutiques Bata de France, sur 136.

La branche française du distributeur de chaussures canadien Bata, en cessation de paiement depuis le mois de novembre 2014, va être reprise partiellement par son actuel dirigeant, François Le Ménahèze. Ce dernier, qui s’associe aux enseignes Courir et Etam pour proposer son offre, prévoit de conserver 96 des 136 magasins du groupe et 494 des 804 salariés.

500 salariés sur 800

Dans le détail, 72 magasins resteront exploités sous enseigne Bata, tandis que 18 seront repris par Courir et 6 par Etam. Une offre de reclassement chez ces deux dernières enseignes sera également proposée à 130 salariés de Bata, en plus des 494 qui continueront à travailler pour Bata.

Cette offre couplée de ces trois enseignes était en concurrence avec sept autres, dont une, celle de l’Anglais JD Sport, proposait de reprendre 88 magasins et 420 salariés. Eram était également sur les rangs, associé à Spartoo, de même que Vivarte. "L’offre de M. le Ménahèze était la mieux-disante socialement parlant", réagit pour sa part Fabrice Bucquet, représentant FO au comité d'entreprise de Bata. Par rapport aux 804 salariés de départ, sauver quasi 500 postes en dehors des CDD, je pense que le pari est presque relevé, même si c'est un pari qu'on aurait voulu éviter".

30 millions de pertes en 2014

Bata, créée en 1894 par une famille tchèque, qui a ensuite émigré au Canada dans les années 1930 pour fuir le nazisme, disposait, du temps de son apogée, dans les années 1980, de quelque 450 magasins en France. Elle n’en comptait plus que 136 en 2013, pour un chiffre d'affaires de 91 millions d'euros, et des pertes de 9 millions d'euros. Pour 2014, les ventes, non encore consolidées, devraient s’afficher encore en recul à deux chiffres, pour des pertes qui avoisineraient les 30 millions d'euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA