Bayonne, une production soutenue par la recherche

Une page est tournée. Celle où l'on pouvait produire du jambon de Bayonne en... Bretagne, en Alsace, voire à l'étranger. Depuis l'obtention de l'IGP il y a dix ans, et l'instauration d'un cahier des charges de 90 points, les choses ont bien changé. Désormais, la production de jambons de Bayonne est circonscrite au bassin de l'Adour, dans le Sud-Ouest. Pour soutenir la démarche IGP Jambon de Bayonne, l'interprofession s'est dotée d'une station expérimentale, Pyragena (Pyrénées Adour Génie alimentaire), similaire aux outils scientifiques dont se sont équipés les autres régions européennes produisant des jambons secs sous signe de qualité. Depuis sa création en 1998, Pyragena a mené plus d'une soixantaine d'actions consacrées à l'amélioration de la qualité du jambon de Bayonne, mais également à la diversification de la production porcine. Des efforts qui portent leurs fruits : en 2008 la production de jambons de Bayonne s'élevait à 1,3 million de pièces, contre 700 000 dix ans plus tôt.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2073

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous