BazarChic : le luxe, du produit... à la livraison

|

Le site de ventes privées BazarChic a fêté ses 10 ans en juin. L’occasion de revenir sur l’histoire de cette entreprise discrète à l’identité pourtant bien marquée.

Bazarchic.com
Bazarchic.com© capture écran

En 2006, l’univers des ventes privées accueille un nouvel acteur. BazarChic.com se lance, après Vente-privée, sur le secteur convoité des ventes événementielles. Mais pour Liberty Verny, son PDG, c’est bien sa femme Nathalie Gillier qui a inventé le concept. "Il y a vingt ans, elle a créé le groupe NGR, spécialiste du rachat et de la distribution des stocks haut de gamme, et inventé les ventes presse, au début, dans des appartements qu’on lui prêtait", précise-t-il.
Petite-fille d’André Gillier, l’inventeur de la maille Lacoste, Nathalie met ses connaissances de la mode et des tendances au service de bazarchic.com. Et son ADN. Car pour mieux imprimer sa marque et se différencier de ses concurrents, le site sera clairement axé sur le haut de gamme, et ne le quittera jamais. "Nous avons voulu rester sur le côté sélectif avec une offre résolument tournée vers le luxe", poursuit le PDG.
Pour suivre de près l’évolution des usages des consommateurs, notamment les usages mobiles, BazarChic a dû se renouveler et prendre dès 2009 le virage du digital. "Plus de 60 % de notre audience provient du mobile, et nous réalisons sur ce canal plus de 40 % de notre chiffre d’affaires", poursuit Liberty Verny, qui revendique 2 millions de mobinautes actifs.

Le voyage comme levier de croissance
La domination de Vente-privée et le succès de Showroomprive, mais aussi l’arrivée des pure players spécialisés poussent également le challenger français à diversifier son offre. "On a ouvert des verticales métiers à la décoration, au vin, puis à l’univers des loisirs, explique le dirigeant. Nous sommes dans un secteur où la remise en question est permanente, même si nous sommes toujours en croissance." Si la mode reste le premier chiffre d’affaires du site, suivi par la chaussure et les accessoires, pas question de se limiter à cet univers. En 2012, le groupe lance MyTravelChic avec succès. Ce site autonome, dont 80 % des membres ne font pas partie de la communauté BazarChic, suit l’ancrage haut de gamme du groupe, avec une offre de circuits et voyages premium. Un secteur sur lequel la société mise beaucoup, puisqu’en septembre sera lancée une nouvelle offre de vols secs, baptisée OOOFly. "Notre objectif est de proposer sur l’ensemble de nos offres une multitude de services aux consommateurs", résume l’entrepreneur.

La livraison, nouveau cheval de bataille
L’année 2016 s’inscrira dans ce qui a fait le succès de l’entreprise depuis dix ans, avec une nouvelle offre dédiée au sport et de gros investissements sur la livraison et une réduction des délais sous la barre des vingt-quatre heures. L’enjeu du dernier kilomètre, parfois délaissé par les acteurs des ventes événementielles, veut être pleinement maîtrisé. "C’est un changement de stratégie majeur", conclut Liberty Verny.

Bazarchic en dates

• 2009 : Première application mobile transactionnelle sur iOS en ventes événementielles
• 2013: Élargissement de l’offre avec le lancement de la déco et du vin
• 2013: Premier site mobile
• 2016 : Naissance du site OOOFly

Bazarchic en chiffres
• 80 M € de CA en 2015
• 1,7 million de colis envoyés/an
• 7 millions de membres

Source : bazarchic.com

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2423

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message