Beacon, reconnaissance d'image et vocale, RFID... Les nouvelles technos 2014 qui vont compter en 2015

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Voici les cinq solutions technologiques qui ont émergé en 2014 ou se sont définitivement installées au sein de supply chain. Echange avec Guillaume Rio, Technology Trend Manager de L’Echangeur by LaSer, centre d’innovation spécialisé dans la relation client.

Décathlon et la raquette RFID
Décathlon et la raquette RFID

1 - La reconnaissance d’images d’achat 

Des enseignes spécialisées comme Zalando ou Celio lancent des applications de reconnaissance d’images de vêtements dans la rue sur le mode de Shazam avec sa captation de la musique environnante."On parle d’ailleurs d’une shamazisation de l’offre par l’image, explique Guillaume Rio. Amazon a été l’un des précurseurs de la technologie avec Firefly puis sa version améliorée Echo. L’application Zoomdle propose une variante en travaillant à la reconnaissance d’images dans des magazines avec possibilité d’achat en un clic. On entre là dans ce que nous désignons comme du 'retail ambiant' ".
Scanner des magazines en collaboration avec des marques et des magazines (le groupe Mondadori: Biba, Grazia, Vitale…) a déjà servi de "laboratoire d’expérimentation" une technologie qui pourrait relancer les ventes de la presse magazine tout en créant un nouveau mode de vente : "magazinetoweb". 

Amazon Firefly

 

2 - La reconnaissance vocale 

Depuis Siri d’Apple, l’Intelligence artificielle par reconnaissance vocale a connu de sérieuses avancées. "La télécommande connectée avec lecteur de code barre Amazon Dash est en voie de faire une nouvelle percée dans le domaine, surtout si elle est couplée à l’offre Amazon Fresh de livraison, le jour même." La technologie de reconnaissance vocale incluse dans la télécommande Amazon Dash va permettre de passer commande à partir d’un simple ordre oral. Et Guillaume Rio de rappeler qu’un équivalent français est en approche : “Chronodrive, le service drive du groupe Auchan a annoncé, pour fin 2014, Hiku, un outil connecté qui scanne les produits à domicile ou les retrouve par reconnaissance vocale. Il les intègre directement dans le panier Chronodrive, tout comme Amazon Dash. 

Amazon Dash

 

3 – La géolocalisation par lumière Led
Euroshop Philips tente de démocratiser une technologie qui capte le signal lumineux des smartphones via des lampes intelligentes. Du point de vue de l’installation, le système ne nécessite guère plus que de changer les éclairages d’un magasin pour d’autres équipés de senseurs. Le problème reste la captation du signal des smartphones. "Une enseigne coréenne E-Mart a déjà lancé la technologie sur smartphone en 2013 mais le téléphone doit être positionné à l’horizontal, face plafond, pour qu’il y ait communication." Problème… Mais Intermarché prépare déjà une alternative avec un Caddie® équipé de tablettes à plat pour capter cette lumière. "Intermarché testera la transmission de données sans fil selon le protocole Lifi en janvier 2015 dans l’un de ses supermarchés."

Intermarché Lifi

 

4 – Le Beacon et ses doutes

Ce capteur de signal Bluetooth est en phase de test dans nombre d’enseignes mais une limitation de l’accès aux données personnelles des utilisateurs par l’organisation The Bluetooth Special Interest Group (SIG), pourrait grandement contraindre ce riche capteur de données consommateurs : "Il commence à y avoir des applications concrètes en France comme aux Terrasses du port de Marseille (solution Bluloc) où les gérants en ont disposés dans tous les coins du centre commercial afin d’assurer un parcours client contextualisé selon ses affinités." Pierre & Vacances prévoit également d’installer des Beacons dans tous ses centres, "un système en mode 'concierge' qui dispenserait des conseils pratiques sur les centres : temps d’attente aux bassins, promotions dans les restaurants..."

Les Terrasses du port et son dispositif Beacon, Bluloc

5 - LA RFID, ENFIN DU NEUF  

Un cas unique. Une initiative de Oxylane-Décathlon qui a fait parler d’elle puisqu’il s’agit pour le fabricant et distributeur d’articles de sport de généraliser la RFID sur tous ses produits d’ici à 2019. Les puces sont intégrées, en usine, sur les étiquettes des emballages des produits ou sur les étiquettes internes, dans le cas des tee-shirts par exemple. Dans les magasins, le vendeur s’assure une visibilité sur les produits grâce à une "raquette" reliée à un terminal mobile permettant de réaliser un inventaire automatique et précis.  "Ce doit être la première intégration concrète d’une technologie qui existe pourtant depuis les années 60. Le coût empêchait jusqu’ici de les intégrer dans les étiquettes mais les prix, qui ont baissé de manière conséquente, permettent aujourd’hui sa généralisation. Oxylane-Decathlon fait mieux puisque l’étiquette est prélevée en caisse avant d’être réutilisée en amont de sa chaîne de fabrication, ce qui contribue à un amortissement certain de l’investissement." 

RFID Décathlon

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA