Marchés

Beaugrenelle est bien à vendre

|

Parmi les candidats à la reprise du centre flambant neuf, ouvert ce 23 octobre à Paris (XVe), ont été cités le fonds souverain chinois Safe, et des candidats français (Altarea), britannique (Hammerson), allemand (Union) et américain (Rockspring). Philippe Depoux, le directeur général de Gecina, investisseur à 75% de Beaugrenelle, a confirmé le jour de l'inauguration sa volonté de vendre cet actif. Une décision justifiée par la spécialisation de son groupe dans les bureaux, plutôt que le commerce. Apsys, promoteur et co-investisseur du projet (via la SCI Pont de Grenelle), pourrait conserver la gestion du centre en cas de reprise par un investisseur non spécialiste de l'immobilier commercial.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter