Beaumanoir candidat au rachat de Naf Naf

|

Le projet de vente de Naf Naf refait surface. L'ambitieux distributeur de mode féminine Beaumanoir s'est porté candidat au rachat du groupe.

>Mercredi 31 janvier, une réunion extraordinaire du comité d'entreprise du groupe Naf Naf était convoquée. Il s'agit de la seconde en huit jours, avec le même objet : le projet de cession du groupe par son fondateur, Patrick Pariente.

Prudence

Deux candidats se sont manifestés, a précisé la direction de Naf Naf au personnel, la semaine dernière, tout en ne dévoilant qu'un seul nom : Beaumanoir, distributeur fondé par la famille éponyme, qui exploite les enseignes de prêt-à-porter Cache Cache, Patrice Bréal et Scottage (lire encadré). Selon nos informations, les institutions représentatives du groupe Beaumanoir ont également été informées du projet d'acquisition. Mais il reste difficile de savoir s'il tient réellement la corde. Les dirigeants de Naf Naf ont précisé en interne que rien n'était signé. Et l'échec d'une précédente tentative de cession de Naf Naf incite à la prudence.

À l'automne 2005, les propriétaires de Naf Naf tentaient une première cession. Success story fatiguée des années 80, Naf Naf, valorisé environ 200 millions d'euros à l'époque, intéressait les investisseurs pour la notoriété de sa marque, ainsi que celui de sa filiale de sportswear Chevignon, considérée par certains comme une pépite enfouie. Mais les frères Pariente ne se sont pas résolus à vendre et finalement Patrick rachètera les parts de Gérard au début de 2006. En projetant d'acquérir Naf Naf, (250 ME de CA annuel, 470 magasins), d'un poids économique équivalent à Beaumanoir, ce dernier met la barre un peu plus haut.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1983

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous