BEAUTY SUCCESS, le parfum de l'indépendance

|

Créé en 1994 par le regroupement de 6 parfumeries indépendantes et familiales, Beauty Success est devenu numéro un de la parfumerie sélective en franchise.

1994 Six parfumeurs indépendants s'unissent pour donner naissance au concept. 1995 Lancement de la franchise. 1995-2000 Le réseau compte 100 parfumeries. 2000 Quatre actionnaires fondateurs quittent le groupe. 2007 Ouverture de la plate-forme nationale aux franchisés, lancements de la gamme de produits Beauty Success et de la carte de fidélité. 2008 Lancement du concept Boutique Beauty Success.
200 M E de chiffre d'affaires prévu en 2009 (+ 6,17 % de croissance sur un marché en recul de 1,9 %) 245 points de vente (74 succursales), 16 ouvertures depuis le début de l'année, 10 franchises et 6 succursales (à novembre 2009). 5e acteur du marché en chiffre d'affaires, numéro trois ex aequo en nombre de points de vente. Premier réseau de parfumeries sélectives en franchise.

« On m'a toujours dit que je n'y arriverais pas. C'est un défi permanent de montrer que je peux réussir », explique Philippe Georges, PDG de Beauty Success, qui fête les 15 ans de la société. Il a de quoi s'enorgueillir. Le réseau a ouvert son 245e point de vente cette année, et espère atteindre les 400 unités à terme. Mieux, en pleine période de crise, Beauty Success tient bon, avec des ventes en hausse de 6,17 % en valeur à fin octobre, sur un marché en recul de 1,9 %. Les raisons du succès : des prix toujours en dessous du marché et le lien de proximité des 112 entreprises familiales du réseau dans leur vie locale. « Elles sont impliquées dans la vie de la cité et font partie des associations de commerçants », explique Philippe Georges.

- Passion familiale Cette implication locale et familiale est à l'origine même de la création de l'enseigne de parfumeries sélectives, lancée en 1994 par six familles de parfumeurs indépendants (Georges, Poirel, Dapra, Piot et Juric), qui ouvrent un premier point de vente à Albi. Petit à petit, le réseau de franchisés se construit sous l'impulsion de deux passionnés de parfumerie, Philippe Georges et son frère Christophe, directeur général de la société. Une passion qu'ils doivent à leur mère, parfumeuse à Périgueux, doublée de l'intuition d'une place à prendre pour une enseigne présente uniquement dans les villes petites et moyennes. Bien senti ! En cinq ans, le réseau rassemble 100 parfumeries.

- Deux crises Il subit une première crise en 2000, avec le départ de quatre actionnaires fondateurs (et de leurs 30 magasins). S'en suit une redéfinition des objectifs et de la stratégie, qui paient. En 2006, plus de 190 parfumeries arborent l'enseigne, avant une seconde rupture en 2007 - le départ du cinquième fondateur (13 parfumeries). Nouvelle remise en cause. Pour continuer son expansion, le réseau se segmente en deux types de magasins : les parfumeries, de 100 à 300 m2 avec 600 à 1 200 références, et les boutiques Beauty Success. Lancé à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence), le concept se déploie sur 50 à 90 m2, avec 2 500 à 4 000 références.

- Direction Maroc Une plate-forme de distribution nationale, qui centralise 95 % des références, est mise en place à partir de 2005 pour les succursales (74 à ce jour). Elle s'ouvre à tout le réseau en 2008, et fédère à ce jour 120 points de vente. En 2007, Beauty Success lance sa marque propre, déjà riche de 190 produits, et qui devrait monter jusqu'à 600 articles à terme. Aujourd'hui, le réseau s'ouvre à l'international, notamment en Polynésie française et au Maroc. Quinze ans d'Albi à Marrakech, un beau voyage !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2113

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous