Bel continue son développement aux Etats-Unis

|

Le fromager français Bel a annoncé la construction d'une troisième usine aux Etats-Unis pour un investissement de 91 millions d'euros. Les Etats-Unis, considérés comme l’un des marchés "les plus dynamiques" du groupe, représentent 80% du chiffre d’affaires de ce dernier. Ce déploiement confirme la stratégie de Bel, axée sur l'international. La construction du site, dans le Dakota du sud (Midwest), débutera à l'été prochain et sera opérationnelle en 2014. Pour Eric de Poncins, vice-président du groupe pour la région Amériques/Asie-Pacifique, il s'agit de "l'investissement le plus important" sur le plan industriel de l'histoire du groupe, qui commercialise aux Etats-Unis les marques La vache qui rit, Boursin et Mini Babybel. Le site, qui produira 10 000 tonnes de Mini Babybel par an, permettra la création de 200 emplois. Les Etats-Unis sont le premier marché de Bel pour la marque Babybel, avec 8 000 tonnes vendues en 2011, devant la France. Une croissance à deux chiffres est attendue pour l'ensemble des marques dans les années à venir. Si ces prévisions se confirment, de nouveaux travaux seront envisagés à partir de 2014, afin de doubler la capacité de production et le nombre d'employés de l'usine.

1 commentaire

chc4

16/02/2012 16h56 - chc4

oui nous pourrions être heureux que notre marque produit de plus en plus donc fait de + en + de bénéfice . il vont embaucher 200 personne au état unis très bien mais les site français qui fabriquaient les produits pour les états unis que se passe t il pour eux on démonte des lignes pour les envoyer dans d autres pays et l emploie en France ???

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter