Bel révèle le dessous de ses marques

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupe familial fromager Bel lance une vaste campagne de communication sur ses marques enfants avec un nouveau slogan : le fromage c’est sérieux mais pas que. Il met en avant l’apport nutritionnel des produits et la qualité des ingrédients, tout en parlant à ses petits consommateurs.

Bel signe une nouvelle copie publicitaire, en tv et sur le digital : le fromage c'est sérieux mais pas que.
Bel signe une nouvelle copie publicitaire, en tv et sur le digital : le fromage c'est sérieux mais pas que.

Chez Bel, l’heure est à la clarification, on ne veut rien cacher. Objectif : révéler le savoir-faire des marques du groupe fromager, communiquer afin de répondre aux éventuelles futures interrogations des consommateurs et affirmer son statut de fromager industriel. Ainsi, pour la première fois, les marques vont prendre la parole avec la signature Bel, le tout sur fond de nouveau slogan : « le fromage c’est sérieux mais pas que ». La publicité, sur les écrans tv depuis fin aout, met en parallèle le savoir-faire qualitatif de Bel et le côté « déjanté », des petits consommateurs.

Voir la publicité :

 

Par ailleurs, sur le digital, le groupe a mis en ligne des petites vidéos expliquant le processus de fabrication des marques Kiri, La vache qui rit et Mini Babybel et l’apport nutritionnel de ces petits fromages. Ainsi, par cette opération, le groupe dévoile les listes d’ingrédients de ses produits, les origines des matières premières et insiste sur le fait que le lait collecté se trouve dans un rayon de 200 km autour des usines de production. « Chez Bel, on parle de l’engagement des marques plus que de l’entreprise, ça résonne davantage dans l’esprit des consommateurs. C’est le retour de la confiance entre les deux parties », confie Marin Susac, directeur digital CRM et RSE chez Bel. Outre cette activation digitale, les marques vont être animées en points de vente tout au long du mois de septembre. En 2015, Mini Babybel a enregistré 11 % de croissance, Kiri de 5 % et La vache qui rit de 1 %.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA