Bel subit l’envolée des coûts des matières premières

|

Malgré les troubles observés sur certains marchés, le groupe fromager Bel a enregistré un chiffre d’affaires en progression de 4,5% à 2,5 milliards d’euros. Cependant, le résultat net du groupe s’inscrit en recul de 17,4% à 96 millions d’euros en raison de la hausse des coûts des matières premières et de l’instabilité géopolitique observée dans certaines zones du Proche et Moyen Orient, touchées par les conséquences du printemps arabes. Cette zone enregistre un chiffre d’affaires en baisse de 9,2% à 286 millions d’euros. L’Europe de l’Ouest par contre est en croissance de 6,7% à 1,4 milliard. Pour 2012, le groupe n’est pas optimiste. Selon Bel, l’année débute dans un climat toujours tendu sur les marchés du Proche et du Moyen Orient et les incertitudes économiques en Europe sont toujours présentes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter