Belvédère gagne des parts de marché en France

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupe de spiritueux franco-polonais Belvédère a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 467 millions d’euros. La France, qui compte pour 41,4% du chiffre d’affaires, soit 193,3 millions d’euros, a gagné des parts de marché sur ses marques phares.

Jean-Noël Reynaud dirige le groupe de spiritueux Belvédère depuis mai 2014.
Jean-Noël Reynaud dirige le groupe de spiritueux Belvédère depuis mai 2014.© © Belvédère

Belvédère, groupe de spiritueux présent en France, en Pologne, en Ukraine, aux États-Unis, en Espagne... vient d’annoncer un chiffre d’affaires de 467 millions d’euros, calculé sur de nouvelles bases. "C’est un chiffre d’affaires net, retraité des droits d’accises calculés sur les volumes vendus et non plus sur les volumes produits", précise le groupe dans un communiqué.

France, pays pilier de Belvédère

En France, ce groupe, qui s’est doté récemment d’une nouvelle direction, a réalisé un chiffre d’affaires de 193,3 millions d’euros. Celui-ci est en recul de -3%, en raison notamment de l’arrêt de contrats de marques de distributeurs de vins et de l’arrêt de la production de Pulco (marque appartenant à Orangina Schweppes). Du côté des marques principales, Belvédère affirme qu’il a gagné des parts de marché, ce qui conforte cet acteur à la "troisième place du marché français tout en se rapprochant du deuxième".

Voici l’évolution des parts de marché en France sur le marché du whisky (William Peel), de la vodka (Sobieski) et des vins aromatisés (Fruits & Wine):

 

 

 

Le mot de Jean-Noël Reynaud, nouveau directeur général de Belvédère

"Depuis mai 2014 et mon arrivée, Belvédère a été profondément modifié. Le nouveau comité de direction, ainsi que toutes les équipes, ont travaillé ardemment à la remise en marche opérationnelle et à la normalisation du groupe. Belvédère est désormais un groupe intégré, géré selon les meilleures pratiques de gestion. Nous avons dorénavant des objectifs clairs définis dans notre plan stratégique, Big 2018. Les performances de nos marques prouvent que nous sommes de retour dans la course de l’industrie des vins et spiritueux. Notre niveau d’activité est non seulement parfaitement en ligne avec nos ambitions et notre plan d’actions mais, surtout, nous conforte dans la réalisation de nos objectifs. Nous avons commencé les chantiers de rationalisation et d’optimisation de nos activités. Nous sommes dorénavant un groupe multirégional, agile, adapté aux contraintes du marché et doté de marques performantes, ce qui nous permettra d’assurer notre montée en puissance et l’accélération de notre croissance profitable."

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA