Bénéfice et ventes record en 2010 pour LVMH

|

Le groupe LVMH a réalisé un bénéfice et des ventes record en 2010, une année qualifiée de "grand millésime" par son PDG, Bernard Arnault, alors que les perspectives sont qualifiées "d'excellentes" pour 2011. L'an dernier, LVMH (Louis Vuitton, Givenchy, Céline, Parfums Dior, mais aussi les champagnes Ruinart, Moët et Chandon et Dom Perignon ou le cognac Hennessy) a vu son bénéfice net bondir de 73% à 3,03 milliards d'euros contre une baisse de 13% en 2009. De même son chiffre d'affaires a dépassé pour la première fois les 20 milliards d'euros à 20,3 milliards, en progression de 19% sous l'effet de la reprise économique et d'une excellente dynamique en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Louis Vuitton, marque phare du groupe, enregistre à nouveau sur l'année une croissance à deux chiffres. "La qualité de nos produits, l'originalité de nos marques et le talent de nos équipes s'ajoutant à la reprise économique nous ont permis à nouveau de gagner des parts de marché partout dans le monde", ajoute Bernard Arnault. LVMH, qui aborde avec "confiance" l'année 2011, "compte renforcer son avance mondiale dans l'univers des produits de haute qualité en s'appuyant sur la pertinence de sa stratégie à long terme", conclut-il. Tous les métiers du groupe progressent fortement dont les deux secteurs qui avaient le plus souffert en 2009 : les vins et spiritueux, en progression de 19% et la division montres et joaillerie de 29%. La mode et maroquinerie enregistre une progression de 20%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter