Bénéfice net divisé en deux en 2013 pour le créateur d'Angry Birds

|
Rovio a misé sur une stratégie d'expansion rapide
Rovio a misé sur une stratégie d'expansion rapide

La société finlandaise Rovio, créatrice du jeu vidéo Angry Birds, a annoncé une réduction de moitié de son bénéfice net en 2013 par rapport à un an auparavant, sur fond de forts investissements.

Sur l'ensemble de l'année 2013, Rovio, qui a misé sur une stratégie d'expansion rapide, a dégagé un bénéfice net de 26,9 millions d'euros contre 55,5 millions un an auparavant, a souligné l'entreprise dans un communiqué. Le chiffre d'affaires a augmenté de 2,5% seulement sur un an, à 156 millions d'euros. Il était de 5,4 millions d'euros en 2010, a rappelé le finlandais, en pointant son ambition d'expansion dans d'autres domaines que les jeux vidéo.

L'entreprise s'est fait connaître au départ à travers son jeu pour smartphones Angry Birds, qui consiste à projeter des oiseaux avec un lance-pierres contre des cochons qui leur ont volé des oeufs.

Fort de son succès, le finlandais veut aller plus loin en devenant une entreprise de divertissement à l'échelle mondiale. "Nous sommes en train de créer notre activité sur la durée, et nous estimons que que notre stratégie de divertissement va renforcer notre position comme une des marques le plus appréciées dans le monde".

Confiante en l'avenir, Rovio a ouvert en 2013 six parcs d'attraction en Finlande, en Espagne et en Chine et s'est aussi lancé dans l'édition de livres pour enfants, publiés déjà "en 30 langues et dans plus de 40 pays" selon le groupe. De plus, la société a investi dans des films d'animation. A l'origine de plusieurs petits dessins animés, Rovio a investi dans un film 3D qui devrait voir le jour en 2016.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter