Bernard Arnault, pdg de LVMH : "Sephora est une belle réussite"

|

A l’occasion des résultats annuels de LVMH, Bernard Arnault, pdg du groupe, a mis en avant la réussite mondiale de Sephora, devenu entre autres numéro un de la parfumerie aux Etats-Unis.

© LVMH

 "Sephora continue une performance assez étonnante",  a déclaré modestement, en préambule, Bernard Arnault, pdg de LVMH, lors de la présentation des résultats financiers du groupe de luxe. Avant de poursuivre : "je ne donnerais pas de chiffres mais on grossit fortement. Depuis plusieurs années, on a une croissance à deux chiffres et le bénéfice aussi." Sephora aurait gagné des parts de marché "partout dans le monde". "On est maintenant numéro un de la parfumerie et des cosmétiques aux Etats-Unis, à la fois dans les magasins réels et sur internet, s’est réjoui Bernard Arnault. On est devant tous les concurrents américains que ce soit Macy’s pour les magasins ou Amazon. Enfin, Amazon fait plutôt des produits de mass market donc ce n’est pas réellement notre concurrent..."

100 nouveaux magasins

Et LVMH compte bien continuer à faire progresser la pépite de sa division distribution sélective. "On a énormément de potentiel avec cette entreprise extrêmement dynamique qui maintenant non seulement ouvre des magasins, vend et distribue des produits mais prend aussi des participations majoritaires dans des marques qu’on développe et que l’on développe très vite grâce au réseau mondial qui dépasse les 2000 magasins maintenant", explique Bernard Arnault. En 2016, Sephora a ouvert une centaine de parfumeries à travers le monde avec notamment l’inauguration d’un magasin phare au World Trade Center à New York et des rénovations majeures à Boston et Singapour. "Je vous rappelle qu’en 1998 quand nous avons racheté cette entreprise, elle n’avait même pas une dizaine de magasins. C’est donc une belle réussite", a conclu Bernard Arnault. Avant d’évoquer son grand magasin : "Le Bon Marché a des résultats intéressants", a commenté brièvement le pdg.

Sephora en grande forme au contraire de DFS

De bons résultats donc qui contrastent avec ceux de DFS, enseigne spécialisée en travel retail. "C’est moins brillant, reconnaît Bernard Arnault. DFS est une entreprise qui souffre de la situation à Hong-Kong, qui a eu le mauvais goût de prendre une licence dans l’aéroport de Hong-Kong qui nous coûte beaucoup d’argent, que l’on continue à payer mais normalement cela s’arrête à la fin de l’année donc on en sera sorti l’année prochaine. Enfin cette année, cela va peser encore sur les résultats."

En 2016, la division Distribution sélective de LVMH a réalisé un chiffres d’affaires de 11 973 millions d’euros, soit une croissance de 7% à données publiées. Son résultat opérationnel courant (919 millions d’euros) est en revanche en baisse de 2%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message