Bernard Arnault précise ses intentions sur Carrefour

|

Le patron de LVMH a indiqué ce matin dans une interview sur Europe 1 que sa prise de participation récente dans Carrefour répondait à une « logique économique d'investissement à long terme ».

L'homme considéré comme le plus riche de France par le magazine Fortune et qui a investi il y a quelques semaines près de 1,5 milliard d'euros pour prendre 4,1 % du capital de Carrefour, conjointement avec Colony Capital (un fonds d'investissement américain qui a lui aussi acquis une participation similaire), n'a pas caché ses espoirs de plus-value : C'est « un groupe qui a un très grand potentiel, dont la valeur paraît nettement sous-évaluée et qui a un énorme potentiel d'amélioration des résultats », a indiqué Bernard Arnault aux journalistes d'Europe 1.
Le patron de LVMH a aussi clairement fait comprendre qu'il n'entendait pas être un actionnaire passif dans le numéro deux mondial du commerce alimentaire. « Je suis dans l'âme d'un entrepreneur », a-t-il déclaré avant d'ajouter qu'il souhaitait « apporter un peu de son savoir faire » aux entreprises à fort potentiel, « au niveau de la stratégie et au niveau de la méthode ». Des propos qui pourraient laisser croire que le très méticuleux et très exigeant patron du numéro un mondial du luxe pourrait se mêler au moins en partie de la gestion de Carrefour.
 
 
 
 

J.P.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter