Better Primeur, fusion réussie de la restauration et de la distribution

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

À Villeneuve-d’Ascq (59), les frères Duez innovent avec une proposition atypique mêlant une offre de restauration sur place ou à emporter à un supermarché où l’on trouve les produits utilisés en cuisine. Le succès est au rendez-vous dès l’ouverture…

SOUS LES YEUX DES CLIENTS Tant pour le restaurant que pour le laboratoire traiteur, les plats sont préparés et cuisinés à la demande devant les clients
SOUS LES YEUX DES CLIENTS Tant pour le restaurant que pour le laboratoire traiteur, les plats sont préparés et cuisinés à la demande devant les clients

Certains clients pensent, à tort, que Better Primeur est la dernière création des Mulliez, mais ce concept est l’œuvre d’autres entrepreneurs nordistes, moins connus, les frères Marc, Pierre et Jacques Duez. Ouvert début novembre au 3, avenue de la Marque, à Villeneuve-d’Ascq, dans un quartier où se concentrent les entreprises, Better Primeur rassemble, sur 700 m², un supermarché alimentaire et un espace dédié à la restauration à consommer sur place et à emporter. « Ce concept casse les codes de la restauration et de la distribution en invitant les clients à découvrir et déguster des produits de bouche de qualité, cuisinés sur place, avant de les acheter pour les consommer et les préparer chez eux. Le tout en privilégiant le conseil et la qualité de l’accueil, plutôt que le libre-service », explique Marc Duez. Un niveau d’exigence assuré par les 30 collaborateurs (12 en restauration) mobilisés sur place.

La partie magasin occupe la première moitié de cet ancien bâtiment logistique, dont la facture industrielle a été préservée dans les partis pris d’agencement (béton, mobilier en bois et en acier). « L’investissement total s’élève à 1,3 million d’euros, que nous avons préféré consacrer à la qualité des équipements de cuisine et de l’assortiment produits », poursuit-il. Le résultat est réussi, avec, notamment, du mobilier chiné en brocante pour les 70 couverts du restaurant situé au fond de l’établissement, avec vue directe sur les cuisines. « Le magasin rassemble 15 000 références couvrant tous les besoins : fruits et légumes, boucherie-charcuterie, poissonnerie, fromagerie-crémerie, boulangerie, épicerie et boissons. Nous travaillons en direct avec une soixantaine de fournisseurs en misant sur l’exigence et la proximité, comme pour l’offre primeurs, issue à 80% de la région, mais sans priver nos clients de produits plus “exotiques” dès lors qu’ils sont de qualité », assure Loïc Rapart, directeur d’exploitation et chef cuisinier.

Qualité et proximité

Le magasin rassemble 15000 références. Le parti pris vise la qualité et la proximité, avec notamment 80% de l’offre primeurs issus de la région.

Complet dès l’ouverture

À peine ouvert et uniquement grâce au bouche-à-oreille, le restaurant de 70 couverts affiche complet tous les midis et ouvrira le soir dès le mois de février.

Donner envie

Avec une carte soignée (repas complet pour 25 € environ) et élaborée avec les produits du magasin, le restaurant veut aussi donner envie de cuisiner.

Tous les besoins couverts

Le magasin répond à tous les besoins quotidiens: fruits et légumes, boucherie-charcuterie, boulangerie, poissonnerie, fromagerie-crémerie, épicerie et boissons.

Une décoration dépouillée

Implanté dans un ancien entrepôt logistique, Better Primeur mise sur une décoration brute et de facture industrielle, avec du béton et du mobilier en bois ou en métal.

 

Manger au milieu des produits

Les produits référencés sont les mêmes que ceux travaillés dans les cuisines de Better Primeur, à la fois pour son restaurant et pour son laboratoire traiteur de plats à emporter (pizzas, pâtes, sandwichs, salades et snacking). La réussite du concept est de donner envie à la fois de déguster les plats mitonnés sur place et de faire la cuisine chez soi, tout en faisant ses courses chez Better Primeur, dont le positionnement prix est cohérent. Parmi les services proposés : faire les courses à la place des clients pendant qu’ils se restaurent sur place ! Le concept va plus loin, puisqu’une centaine de places assises en mode comptoir sont réparties un peu partout dans le magasin, au beau milieu des produits. « Nous donnons la possibilité à nos clients de consommer sur place les plats traiteur préparés par nos soins, voire de pique-niquer avec des produits non cuisinés, achetés ici », poursuit Loïc Rapart.

À peine ouvert et sans aucune communication, le restaurant affiche complet tous les midis (avec un ticket moyen supérieur à 20 €). Un succès beaucoup plus rapide que prévu, à tel point qu’il ouvrira aussi le soir dès le mois de février. « On aurait pu doubler la taille du restaurant. L’activité du magasin, conforme à nos objectifs, nécessitera plus de temps pour monter en puissance », poursuit Marc Duez. Un lancement plein de réussite et de perspectives pour les frères Duez qui, visiblement, ne se contenteront pas d’une seule implantation.

François Lecocq

700 m²

de surface exploitée

30

collaborateurs

15 000

références : 6 000 en frais et 9 000 en épicerie

75%

du CA attendu provenantdu magasin,25 % du restaurant

180

couverts : 70 au restaurant, une centaine pour le traiteur, répartis dans le magasin

1,3 M€

d’investissement

Source : Better Primeur

 

« Nous misons sur la qualité et le goût. Comment mieux le démontrer si ce n’est en proposant de déguster et de vérifier sur place ? »

Marc Duez, cofondateur de Better Primeur, et Loïc Rapart, directeur d’exploitation

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2444

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA