BiBoViNo, le caviste minimaliste

|

Dossier Le nouveau concept BiBoVino ne vend que des Bag-in-box. S'il existe déjà des cavistes qui misent sur ce contenant, les fondateurs de l'enseigne ont imaginé un modèle de magasin facile à dupliquer, en vue de le développer en franchise.

«Trois types de magasin résistent à la crise : les fleurs, le chocolat et le vin », assure Frantz Roesch, l'un des quatre fondateurs de BiBoVino. Eux ont choisi le vin. Et s'ils aiment le vin, ils s'y connaissent aussi question commerce : Frantz Roesch est un ancien de la pub et créateur de franchises (location de voitures Uccoar, etc.) ; Michel Gillet a été galeriste et producteur de cinéma ; Olivier Baussan est le fondateur du réseau de produits cosmétiques provencaux L'Occitane ; et Bruno Sutter, ex-patron de l'agence publicitaire Eldorado (qui a signé l'identité de l'Occitane). Mais pour exister sur un marché préempté par Nicolas, Le Repaire de Bacchus ou les cavistes indépendants, ils ont décidé de dédier cette enseigne à un format en vogue, le Bag-in-Box (Bib) de 3 et de 5 litres, qui, en grande distribution, pèse plus du quart du marché du vin en volume.

Parti pris original

17

références, chacune est déclinée en Bib de 3 et 5 litres 2 magasins (bientôt 3) 1 caviste par magasin 17 € Le prix moyen d'un Bib de 3 litres De 30 000 à 50 000 € L'investissement de base Source : BiBoViNo

Pourquoi « En ville, le poids des bouteilles est un frein à l'achat. Le Bib pèse moins lourd et il est incassable », poursuit l'entrepreneur. Autre atout de ce format : il coûte 25 à 30% moins cher que l'équivalent en bouteilles. « Si nous vendions des bouteilles, le prix serait entre 4 et 10 € le col », détaille Frantz Roesch.

Deux magasins ont ouvert en 2013 à Paris, et un troisième doit suivre, toujours dans la capitale. L'idée des fondateurs est de développer rapidement ce concept en franchise, cela pour un investissement de base compris entre 30 000 et 50 000 € . La surface moyenne Entre 25 et 35 m2. La déco est simplissime : des étagères en bois brut posées, des murs blancs, quelques photos des viticulteurs et des Bib couleur lavande. Un parti pris original, car les quatre fondateurs ne voulaient pas d'une couleur habituelle dans le vin (bordeaux, lie de vin, vert anglais, etc.). D'un côté du magasin (en entrant, à droite pour le BiBoViNo de la rue Poncelet), les étagères « supportent » l'ensemble des références avec des petites ardoises indiquant les prix de vente. De l'autre côté, les étagères servent à entreposer le petit stock de la boutique. « Les magasins sont livrés toutes les semaines. Ils n'ont donc pas de stock à installer dans une arrière-boutique », détaille Frantz Roesch.

Touche vintage

Au milieu du magasin, trône un bar décoré d'une frise de grappes de raisin, digne d'un bistrot des années 50. Et pour cause ! Les bars sont fabriqués chez la star du « zinc » : l'atelier Nectoux, ce qu'un poinçon atteste. Outre d'abriter la caisse enregistreuse, le bar est l'endroit où le caviste fait goûter les vins, car chaque nectar est proposé à la dégustation. C'est la touche vintage du magasin.

LES MOINS

  • Certains consommateurs sont encore réticents à consommer du vin en Bib, notamment quand ils reçoivent des invités.
  • L'uniformité des Bib, tous de la même couleur, peut faire « cheap ».
  • Une vitrine qui manque d'informations sur le concept.

LES PLUS

  • Un concept facile à décliner sur une petite surface.
  • Une enseigne qui propose quelque chose de neuf.
  • Des vins fins (beaujolais de Jean-Paul Brun, crozes-hermitage de la cave de Clairmont, etc.).

LES FONDATEURS

Ils sont quatre, dont Frantz Roesch (à g.), un ancien de la pub et créateur de franchises, et (à d.) Michel Gillet, ex-galeriste et producteur de cinéma.

SIMPLISSIME

La déco joue la sobriété : étagères de bois blond pour supporter les Bib et photos des viticulteurs, en noir et blanc, pour la touche culturelle de l’endroit

LE SÉLECTIONNEUR

Bruno Quenioux, personnalité du monde du vin et ancien acheteur vins des Galeries Lafayette, est connu pour ses sélections rigoureuses. Il a participé à la première « vendange » de BiBoViNo.

COULEUR « MILKA »

Les fondateurs de BiBoVino ont choisi une couleur et une seule pour les Bib : un parme, façon chocolat Milka. Une couleur à contre-courant du bordeaux et du vert bouteille, largement utilisés par les autres cavistes.

UN BAR EN ZINC

Élément central du magasin : un bar en zinc. Il abrite la caisse enregistreuse et constitue l’espace de dégustation des nectars proposés à la vente.

UNE OFFRE SIMPLISSIME

Bruno Quenioux a convaincu une quinzaine de vignerons travaillant au minimum en agriculture raisonnée de mettre leurs nectars en Bib. L’offre est amenée à évoluer au gré des saisons et des découvertes du sélectionneur.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1HSB2014

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous