BIC, leader dans les articles de papeterie et produits jetables

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Bic est un groupe français fondé en 1945. Il fabrique principalement des stylos (distribués sous les marques BiC, BiC Kids ou Conté), des rasoirs, des briquets et même des téléphones portables. Bic touche ainsi à divers créneaux de la grande distribution et jouit d’une forte notoriété sur les cinq continents.

Bic

Histoire

 
 
En 1945, Marcel Bich, né en 1914 et décédé en 1994, fabrique en étroite collaboration avec son associé Edouard Buffard, des pièces de stylos plume et porte-mines. Par la suite, il reprend et améliore le stylo à bille inventé par le hongrois Laslo. 
 
La même année, la société PPA (Porte-plume, Porte-mines et Accessoires) voit le jour en France, à Clichy.
Il s’inspire ensuite de son propre nom, Bich, pour lancer en 1950, le premier stylo à bille Bic Crystal, vendu à plus de 100 milliards d’exemplaires. 
 
En 1953, la société PPA est rebaptisée Bic. Elle s’implante en Italie, au Brésil, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient, pour arriver en Asie, en 1997.
 
Au fil des années, Bic développe plusieurs marchés, notamment la papeterie, dès la fin des années 1970. Elle multiplie les rachats pour développer une gamme entière d’articles de dessin et d’écriture.
 
Bic introduit son premier briquet à flamme réglable, en 1972. Elle enrichit ensuite son éventail avec plusieurs tailles, Slim et Mini et divers dessins et techniques d’allumage, comme l’allumage électronique.
 
En 1975, l’entreprise de Marcel Bich lance le rasoir jetable mono-lame, toujours sous la marque Bic. Suite au fort succès de ce produit, le groupe français autorise le développement d’une gamme entière de rasoirs mono-lames et bilames, conçus pour les hommes et les femmes.
 
En 1979, Bic s’introduit sur le marché des sports de glisse suite à l’absorption de Tabur Marine, qui devient dès lors, Bic Sport.
 
Vers la fin des années 1980, Bic lance plusieurs bouteilles de parfums, qu’elle retire en 1991, suite à l’échec rencontré. Plus récemment, en 2008, elle présente le BiC Phone, en France.
 
Depuis, Bic enchaine les inaugurations de filiales, les rachats et les fusions pour étoffer son éventail de produits et toucher à une clientèle plus large.
 
 
Dates clés :
 
 
1945 : Création de la société PPA (Porte-plume, Porte-mines et Accessoires).
 
1953 : PPA est rebaptisée Bic.
 
Apparition du premier logo de la société Bic.
 
1958 : Introduction de Bic aux Etats-Unis.
 
1971 : Introduction à la bourse newyorkaise.
 
1972 : Introduction à la bourse parisienne.
 
1973 : Lancement du briquet Bic.
 
1975 : Lancement du rasoir Bic.
 
1981 : Création de Bic Sport.
 
Années 2000 : Lancement d’une gamme de briquets utilitaires destinés à l’allumage des bougies, barbecues, cheminées et d’étuis pour briquets en 2002.
 
 
 
 
Réalisations : 
 
Le groupe BiC est implanté sur les cinq continents, dans plus de 162 pays à travers un large éventail de stylos, de briquets, d’articles de papeterie et de rasoirs. Il agit également sur le marché des articles de sports, à travers ses produits de sports de glisse aquatique, distribués sous la marque BiC Sport. 
 
Peu après sa création, l’entreprise commence à prêter une attention particulière à son image. Elle collabore en 1952 avec l’affichiste Raymond Savignac, qui se charge du lancement de la campagne publicitaire « Elle court, elle court, la Pointe BiC » et de la création du bonhomme Bic. 
 
Forte de sa notoriété à l’échelle nationale, Bic part à la conquête des marchés étrangers en multipliant les fusions et en créant des filiales, implantées partout dans le monde.
 
Elle acquiert notamment l’anglais BIRO, producteur d’articles scolaires, en 1957. Elle pénètre les marchés américains des produits de corrections et des stylos plume de luxe, avec les rachats successifs de WITE-OUT et de SHEAFFER aux Etats-Unis, respectivement en 1992 et en 1997.
 
En 2005, elle vend 100 milliards de stylos, soit suffisamment d’encre pour tracer une ligne jusqu’à Pluton, et en revenir, plus de 20 fois !
 
L’année suivante, Bic absorbe le brésilien Pimaco Autoadesivos Ltda et s’impose sur le marché des étiquettes adhésives.
Plus récemment, en 2009, elle signe un accord avec Cello Pens, leader en Inde sur le marché des outils d’écriture et s'octroie 40% de son capital. 
 
Au fil des années, Bic réussit à se forger une réputation de redoutable concurrent sur plusieurs créneaux, grâce à ses gadgets devenus aussi indispensables que familiers.
 
Bic se démarque surtout par une forte présence internationale, une gamme de produits diversifié et accessible, et un positionnement conforté dans 160 pays, grâce à des acquisitions ciblées.
 
Le groupe français réussit à vendre plus de 25 millions d’articles de papeterie par jour et ses produits sont commercialisés dans plus de 3.2 millions points de vente.
L'entreprise est aujourd'hui dirigée par Mario Guevara.
 

 

Infos Clés 

 

Pays d’origine : France.

Dirigeants clés : Bruno Bich-Mario Guevara-François Bich.

Filiales clés : Bic Sport/Bickids/Sheaffer/Tipp-Ex/Bic White/Out.

Chiffre d’affaires : 1 830 millions d’euros (2010).

Résultat net : 207.5 millions d’euros (2010).

Nombre de salariés : 9 200.

 

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA