Bien-être sexuel : Manix en grande forme, coup de mou pour Durex

|

EXCLUSIF Le marché du bien-être sexuel est en pleine forme porté par les ventes de préservatifs sans latex. Ce dynamisme est dû au numéro deux du secteur, Lifestyles (Manix, Skyn), qui grignote des parts de marché sur le leader Durex. En exclusivité, LSA vous dévoile les parts de marché des principaux acteurs.

Les consommateurs apprécient les préservatifs qui donnent la sensation de ne rien porter comme les sans latex de Skyn ou la gamme Zero extra-fine de Manix
Les consommateurs apprécient les préservatifs qui donnent la sensation de ne rien porter comme les sans latex de Skyn ou la gamme Zero extra-fine de Manix© Lifestyles

En cumul annuel mobile à fin mars 2018, le marché du bien-être sexuel en hypermarchés et supermarchés (63,9 millions d’euros de chiffre d’affaires) est en croissance de 5 % en valeur et d’environ 1% en volume selon Iri. « Le marché se valorise grâce au succès de produits à plus forte valeur ajoutée comme ceux de notre marque Skyn », constate Benjamin Durand-Gasselin, chef de marque chez Lifestyles.

Au départ, Skyn était la référence de préservatifs sans latex de Manix. Aujourd’hui, elle est devenue une marque à part entière démontrant le succès de la technologie brevetée du groupe. « On estime que seulement 5% des personnes utilisatrices de préservatifs en France sont allergiques au latex. Ils ne constituent qu’une minorité des acheteurs de préservatifs sans latex. Car au-delà de la composition, ce qui plaît aux consommateurs, c’est la sensation de ne pas porter de préservatifs que procurent les produits sans latex. Aujourd’hui, plus d’un euro sur 4 dépensé en préservatifs l’est sur des produits sans latex », explique Benjamin Durand-Gasselin. Ainsi, Skyn affiche une excellente croissance : +20,7% en valeur. Sa marque sœur Manix se porte aussi très bien : +14,2%. Du coup, Lifestyles gagne 2,8 points pour atteindre 26% de part de marché (pdm).

Le groupe se rapproche ainsi un peu de Reckitt-Benckiser (Durex). Le leader, malgré une hausse de 2,5% de son chiffre d’affaires, perd 1,3 point de part de marché. Toutefois, Durex s’octroie toujours plus de la moitié du marché du bien-être sexuel (53,9% de pdm). Intimy (Juva Santé), la troisième marque nationale a vu elle ses ventes baisser de 2,2% et par conséquence, la marque perd 1,2 point de pdm. « Nous avons entièrement revu l’offre d’Intimy. Le laps de temps entre la sortie des anciens produits des rayons et l’arrivée des nouvelles références nous a pénalisés. Les innovations sont maintenant dans les linéaires et les ventes devraient repartir », conclut Marion Ricard, chef de groupe parapharmacie des Laboratoires Juva Santé.

Les parts de marché des différents acteurs du bien-être sexuel:

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message