Bières : feu vert européen au rachat de Beck par Interbrew

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

RÉTROSPECTIVELa Commission européenne a donné son feu vert à l'acquisition du brasseur allemand Brauerei Beck's GmbH par l'entreprise belge Interbrew SA.

"Bien que les activités de ces deux sociétés se chevauchent sur le marché de la bière en Europe, plus particulièrement sur le segment de la Lager Premium, l'opération ne soulève aucun problème de concurrence", a indiqué la Commission dans un communiqué. La Commission avait à l'origine émis des doutes concernant le marché britannique, dans la mesure où Scottish and Newcastle, le plus grand brasseur britannique, est aussi le distributeur de Beck au Royaume Uni. L'acquisition de Beck par Interbrew "aurait créé un risque de collusion" entre deux des principaux producteurs et fournisseurs de lager premium en Grande-Bretagne. Mais Interbrew a accepté une modification dans l'accord passé avec Scottish and Newcastle sur la distribution de Beck au Royaume Uni pour éliminer tout risque potentiel. La Commission a également pris en compte la position future d'Interbrew sur la marché britannique: suite aux objections soulevées par l'autorité britannique de concurrence sur l'acquisition de Bass par Interbrew, le brasseur belge doit céder soit Carling, soit l'activité brassicile de Bass. Dans les deux cas, l'acquisition de Beck n'empêchera pas que les règles de la concurrence soient respectées, selon la Commission.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA