Bilan 2016 électroménager : un cru très honorable

|

Après une déjà belle année 2015, le marché de l'électroménager a encore connu un bel exercice en 2016, avec des ventes de gros électroménager (GEM) qui croissent de 0,8%, à 4,9 milliards d'euros, tandis que celles du petit électroménager (PEM) s'affichent en croissance de 3,2%, à 2,8 milliards d'euros.

Les ventes d'appareils électroménager ont représenté, en France, 7,7 milliards d'euros en 2016.
Les ventes d'appareils électroménager ont représenté, en France, 7,7 milliards d'euros en 2016. © opka - Fotolia

Après une année 2015 plus qu’exceptionnelle (+3,7% pour le gros électroménager, +6,5% pour le petit), on pouvait craindre le pire pour 2016. Il n’en est finalement rien. Si le gros électroménager (GEM) pâtit, lui, d’une base d’une comparaison très élevée, ne s’affichant ainsi qu’en très légère hausse de 0,8% en valeur, à 4,9 milliards d’euros, le petit électroménager (PEM), avec une progression des ventes de 3,2%, réalise encore une fois une belle performance, à 2,8 milliards d’euros. Cela donne, au global, selon les chifres de l’institut GfK, présentés par le Gifam en ce 31 janvier 2017, un total de 7,7 milliards d’euros pour l’électroménager en France, en 2016.

Les centrifugeuses au top

Si l’on entre un peu plus dans le détail, segment par segment, alors il faut souligner, pour le PEM, le formidable succès des centrifugeuses et extracteurs de jus, qui voient leurs ventes bondir de… 71% sur l’année. Les aspirateurs balais, avec une progression de 37%, n’ont pas à rougir, de même que le marché du soin masculin (+12%), porté par le succès de One Blade de Philips.

Les GSS aussi

Du côté des circuits de distribution, la palme revient sans forcer aux grandes surfaces spécialisées (GSS) qui, pour la première fois, dépassent les 50% de part de marché sur le GEM (50,2%) quand, il y a cinq ans à peine, elles étaient à 40%. Les grands perdants sont, à l’inverse, les hypers et supermarchés, tombés à 7% de part de marché, contre 10% en 2011 et, plus encore, les magasins de proximité, qui ont abandonné près de 7 points en un quinquennat, pour s’établir désormais à 17% de part de marché.

La même tendance s’observe pour le PEM, avec là aussi des GSS triomphantes : +9 points en cinq ans, à 43%, tandis que le couple hypers-supers, encore dominateur en 2011 (44%) glisse à 38% en 2016.

 

                       

 

CA, en milliards d'euros

Evolution, en %

Total GEM                

4,9 milliards d’euros

+0,8%

 

Froid  

 

1,37 milliard d’euros

+0,5%

Lavage           

 

1,86 milliard d’euros

+1,5%

Cuisson          

1,67 milliard d’euros

+0,3%

 

 

 

Evolution des ventes, en valeur

Total PEM

+3,2%

Entretien des sols

+5,7%

Soin du linge

-4,5%

Petit-déjeuner

+2,8%

Cuisson des aliments

-4,8%

Préparation culinaire

-1,6%

Beauté bien-être

+7,1%

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message