Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Bilan encourageant pour les boissons

|

Affichant une hausse de 1,5% en volume et de 2,4% en valeurà fin juillet, les boissons s’inscrivent au-delà des résultats du total PGC, mais aussi des autres grandes catégories, sauf le DPH. Bien sûr, il y a eu un léger effet météo. Mais c’est surtout à eux-mêmes que les professionnels doivent ces performances. « Une croissance méritée au vu des innovations et des investissements marketing », note Sophie Nonet, directrice liquides chez Iri. F. BR.

 

Le boum du Bib

Si le cubitainer ne cesse de perdre du terrain, son cousin le Bag-in-box,lui, n’en finit pas d’en gagner. Il n’empêche que le contenant star des vinsreste la bouteille classique, tandis que la brique est le moins utilisé.

 

 

Belle montée en gamme du vin

Le rosé, encore lui, enregistre la plus forte valorisation, pour atteindre le quart du chiffre d’affaires du rayon vins. La valorisation du blanc n’est pas négligeable.

 

La superforme du rosé

Le vin rosé poursuit sa belle ascension, en enregistrant la meilleure croissance des trois couleurs. Et de loin. Il représente plus de la moitié des volumes du vin rouge. Le rouge, notamment celui de bordeaux, pâtit de la mauvaise récolte de 2013.

 

 

+ 2,3 %

L’évolution du CAdes liquides, CAMau 27 juillet 2014, à 16,2 Mrds €,

+ 0,1 % en volume

 

+ 2,4 %

L’évolution du CA des liquides en cumul courant au 17 juillet,à 9,3 Mrds €, + 1,5 % en volume

Données en HM+ SM + HD + e-commerce GSASource : Iri

 

4,04 Mrds €

Le CA du rayon vins, CAM à fin juin 2014, à + 5,1 % vs 2013

 

968,2 M l

Le volume du rayon vins, CAM à fin juin 2014, à + 1,2 %

Source : Iri ; origine : CIVB

 

Mauvaise passe pour les jus de fruits

C’est la plus grosse catégorie des BRSA, et elle continue de dévisser, en valeur comme en volume. Les jus de fruits restent pénalisés principalement par la mauvaise santé des MDD, qui pèsent près de 70% du marché, entraînant donc dans leur sillage l’ensemble du secteur.

 

Carton plein pour les boissons à base de thé

Rythme toujours soutenu pour ce segment, qui affiche, avec les concentrés pour boissons, les meilleures performances. La catégorie, une alternative au soda, profite du dynamisme des marques phares, Lipton et Nestea en tête.

 

Les bières de spécialités sur un petit nuage

Rien n’arrête le succès des bières. Ni la nouvelle fiscalité, ni la météo capricieuse! Avec des croissances à deux chiffres, celles de spécialités se distinguent, emportées par un lot de nouveautés, dont la tendance à l’aromatisation.

Le whisky résiste

Après deux années difficiles, le poids lourd des alcools redresse la barre en 2014, même si les volumes restent légèrement en retrait. Objectif prioritaire: viser les jeunes adultes.

 

Vu le contexte économique et la guerre des prix, les liquides affichent un premier semestre satisfaisant. Ils devraient poursuivre sur cette lancée, et terminer l’année sur un trend plus dynamique que le total PGC. En 2015, l’enjeu pour les professionnels sera de préserver la valorisation du marché.

Sophie Nonet, directrice des liquides chez Iri

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message