Bio, parité, réseau... Ce qu'il faut retenir du rapport d'activité de Monoprix

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le rapport d’activité et de développement durable 2013 de Monoprix n’échappe pas à la règle, il fourmille de détails sur le groupe. Il ne faut pas en attendre de scoops, toutes ces informations sont publiques, mais il met en lumière un certain nombre de tendances. 

Nouveau logo Monoprix
Nouveau logo Monoprix© DR

La première concerne l’essor du marché du bio. Malgré – ou à cause – de la présence de Naturalia dans le groupe, le nombre de références bio et écolos a sensiblement diminué en 2013. Loin d’un renoncement, Monoprix parle d’un recentrage sur les produits les plus performants. La preuve : la part des produits responsables a augmenté dans le chiffre d’affaires, passant de 5,2 à 5,8 % dans la catégorie « alimentaire/entretien » (sachant que l’entretien ne pèse presque rien). En intégrant Naturalia, les ventes de produits responsables atteignent 9,6 % des ventes du groupe Monoprix.

 

Bio : recentrage drastique sur les meilleurs produits

Produits issus de l’agriculture bio

Nombre total de références

Dont MDD

 

2012

2013

2012

2013

Alimentaire

1757

1418

20 %

22 %

 

Produits écologiques

Nombre total de références

Dont MDD

 

2012

2013

2012

2013

Beauté

1

1

100 %

100 %

Entretien

36

29

94 %

59 %

Maison

124

109

36 %

39 %

 

Question parité, Monoprix fait figure de bon élève. Plus de la moitié des cadres sont des femmes, contre environ 40 % dans le secteur selon la FCD, ainsi qu’un tiers du comité exécutif. Surtout, avec l’entrée de Pascale Cartier au comité exécutif, le 2 juillet, à la direction alimentaire, ce sont désormais trois postes sur six qui sont occupés par des femmes.

Les femmes sous-représentées aux postes de direction

 

2012

2013

Part des femmes

au comité exécutif

 

 

33 %

 

33 %

Part des femmes

parmi les cadres

54 %

53 %

 

 

La répartition du chiffre d’affaires montre bien le poids stratégique du non-alimentaire chez Monoprix. A commencer par le textile. Le frais devrait être appelé à augmenter sa part des ventes. Stéphane Maquaire, président du directoire de l’enseigne, en a fait un axe stratégique.

 

Répartition du chiffre d’affaires par secteur

Frais

37,7 %

Non périssable

29,3 %

Textile

13 %

Parfumerie

12,8 %

Maison Loisir

7,2 %

Total

4,3 milliards d’euros en 2013

 

Répartition des magasins par enseignes

Monoprix

300

Monop’

86

Monop’daily

20

Monop’station

10

Monop’beauty

6

Naturalia

78

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA