Biocoop gagne pour sa campagne publicitaire contre les pommes traitées chimiquement

|

Les interprofessions des fruits et légumes s'étaient opposées à cette campagne. Biocoop a gagné. Les organisations ont été déboutées auprès du tribunal de grande instance de Paris.

C'est cette publicité qui a opposé le distributeur Biocoop aux organisations interprofessionnelles.
C'est cette publicité qui a opposé le distributeur Biocoop aux organisations interprofessionnelles.

La pomme de discorde est venue d'une série d'affiches publicitaires de Biocoop. Parmi ces affiches, une pomme belle d'apparence s'avère peu ragoutante une fois inspectée l'intérieur. Elle a été traitée chimiquement. Le slogan est sans appel: « N’achetez pas de pommes (traitées chimiquement) ».Interfel, l'ANPP et la FNPF, trois associations de fruits et légumes, se sont insurgées contre cette publicité. Le tribunal de grande instance a donné raison à Biocoop.

"Pas trompeuse"

Ces 3 associations considéraient en effet que la campagne publicitaire déployée par Biocoop du 15 au 30 septembre 2014 était de nature à causer un dommage à toutes les filières et induire en erreur le consommateur. Le juge des référés a rejeté ces arguments estimant que la campagne "n’était pas susceptible de causer un dommage imminent aux 3 associations" et "n’était en rien trompeuse pour les consommateurs et n’altérait pas leur comportement économique".

Biocoop n'en est pas à son premier coup. L'enseigne de produits issus de l'agriculture biologique s'était déjà illustrée en défensant notamment les fonds sous marins et avec de nombreuses campagnes publicitaires décalées.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message