Biocoop se félicite de ses résultats... et s'attend à un ralentissement

|
Gilles Piquet-Pellorce
Gilles Piquet-Pellorce©

Biocoop, première enseigne de magasins bio de France, a annoncé une croissance de 10% des ventes à 500 millions d'euros l'an dernier, et devrait ralentir un peu l'an prochain en raison de la crise. "Je m'attends à une fin d'année 2012 complexe et l'année 2013 sera un peu plus tendue", a déclaré Gilles Piquet-Pellorce, directeur général de Biocoop, lors d'une conférence de presse.

Confronté depuis trois ans à la crise, Biocoop a réduit ses coûts de structure, et notamment le nombre de livraisons vers ses magasins, sans licencier. Biocoop mise d'ici 2014 sur une croissance de 34% de son chiffre d'affaires, à 670 millions d'euros. Le groupement au sein duquel magasins, producteurs, et salariés, disposent d'une voix égale compte 325 points de vente, en vise 414 d'ici 2014, et 500 "à terme".

Leader sur un créneau en pleine croissance

Numéro un sur le marché de la distribution spécialisée de produits biologiques, devant La Vie Claire et Naturalia (groupe Monoprix), cette coopérative sans but lucratif est confrontée à une concurrence grandissante dans ce secteur qui pèse, selon elle, 3,75 milliards d'euros. Les grands noms de la distribution s'y intéressent de près, et Auchan s'est lancé en mai avec l'inauguration d'un magasin pilote, Coeur de nature, à Brétigny-sur-Orge (Essonne). Ces groupes "viennent avec les concepts de la grande distribution, et sont en plein "lavage vert", a déclaré le président de Biocoop Claude Gruffat, soulignant que Biocoop portait un projet "politique" défendant notamment les paysans. L'échelle des salaires au sein du groupe va par exemple de un à cinq, M. Piquet-Pellorce gagnant cinq fois le SMIC augmenté de 10%.

Outre sa centrale d'achats et de coopération avec les producteurs, Biocoop SA Coop, et son réseau de magasins, le groupement développe des filiales. M. Gruffat a bon espoir que Biocoop Restauration (service de restauration collective) soit retenue à la rentrée pour un gros appel d'offres, qu'il a refusé de détailler. Cette filiale a déjà 1.000 clients pour un chiffre d'affaires de 2,8 millions d'euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA