Black Friday 2016 : des intentions d’achats très préoccupantes chez les Anglo-Saxons

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Aux Etats-Unis, un sondage commandé par JDA annonce un grand coup de frein sur les ventes pour le Black Friday 2016, qui se tiendra cette année le 25 novembre. Outre-Manche, une autre enquête, du magazine Retail week, prédit des achats en nette baisse chez les Britanniques pour l'opération. Le glas sonne-t-il pour ce "vendredi fou"?

Près d'un Américain sur deux ne compte pas profiter du Black Friday 2016. 3/4 des Britanniques assurent qu'ils dépenseront moins qu'en 2015.
Près d'un Américain sur deux ne compte pas profiter du Black Friday 2016. 3/4 des Britanniques assurent qu'ils dépenseront moins qu'en 2015.© adrian_ilie825 - Fotolia

Le vent serait-il en train de tourner pour le Black Friday ? Difficile à croire, tant cette vague de promotions, qui se tiendra cette année vendredi 25 novembre 2016, monte en puissance.

Un phénomène commercial incontestable

Aux Etats-Unis, pays où est née ce temps fort commercial à la fin du XIXème siècle, les ventes ont généré 46 milliards d’euros (plus de 50 milliards de dollars) l’an passé. En France, l’événement a subi le contre coup des attentats qui ont endeuillé le pays le 13 novembre 2015. En 2014, ces promotions ont dégagé dans l'Hexagone 144 millions de chiffres d’affaires. De l’autre côté de la Manche, les Anglais raffolent de ces soldes monstres qui donnent le coup d’envoi des achats de Noël. Depuis 2013, les ventes du Black Friday ont augmenté d'au moins 20 % par an, quand le chiffre d'affaires des achats en ligne a cru, lui, de 11 % par an sur cette même période. 

74 % des Britanniques comptent dépenser moins pour l'événement

Pourtant, Retail Week, l’équivalent de LSA version britannique, a publié début novembre un graphe qui laisse peu de place aux incertitudes :

Selon ce document, 74 % des consommateurs comptent dépenser moins pour le Black Friday, alors que les distributeurs se préparent visiblement à vendre plus.

La moitié des Américains ne profiteront pas de "vendredi fou"

De l’autre côté de l’Atlantique, au pays de Donald Trump, l'enquête annuelle de JDA réalisée auprès de 1000 clients annoncent que près de la moitié des consommateurs (47%) ont l'intention de ne pas profiter du vendredi noir 2016 (ou du Cyber Monday); 73% préfèrent en effet faire leurs emplettes en dehors de cette période pourtant alléchante du fait des forts rabais proposés. Autre raison invoquée: des opérations comme les Amazon Prime Day détrônent l’importance de l’événement. La banalisation des promotions sur le Web commence à avoir raison des temps forts commerciaux, de la même façon que les soldes en magasin...

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Mara

16/11/2016 17h19 - Mara

Si vous achetez sur Amazon est très bon son nouvel outil, le comparateur Amazon http://savemoney.es/fr/ Site Web est idéal pour économiser de l'argent, pour voir les prix des produits dans tous les magasins Amazon et acheter le moins cher est grande.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA