BODY SHOP : ANITA RODDICK JETTE L'EPONGE

· Mal en point, le groupe de cosmétiques Body Shop passe en de nouvelles mains pour se refaire une beauté. Anita Roddick, qui a lancé en 1976 la vogue des produits naturels, a préféré confier les rênes de l'entreprise à un Français : Patrick Gournay. La filiale américaine, qui ne cesse de perdre de l'argent depuis 1994 sera dirigée par Adrian Bellamy qui dispose en outre d'une option d'achat sur 51% du capital. Marque phare des années 80, Body Shop (2,87 milliards de francs, 1 500 magasins) a du mal ... à évoluer.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1585

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous