Marchés

Boissons énergisantes, en route vers une nouvelle taxe ?

|

Gérard Bapt, rapporteur socialiste du budget de la Sécurité sociale, a un bon motif pour relancer l'idée de taxer un peu plus les boissons énergisantes, comme Red Bull (photo). En effet, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a rendu public, le 1er octobre, un long avis sur l'usage et les risques sanitaires des boissons énergisantes. Lesquelles sont consommées par près de 9 millions de Français de plus de 14 ans, pour un total d'environ 40 millions de litres. Les 14-19 ans représentent 1,2 million de consommateurs, et près de 2 millions de gens reconnaissent pouvoir en consommer plus d'un demi-litre au cours d'une journée.

Parmi les recommandations, l'Anses invite les amateurs de boissons énergisantes à ne pas les mélanger à de l'alcool et les déconseille aux personnes atteintes de troubles cardio-vasculaires, psychiatriques ou neurologiques, souffrant d'insuffisance rénale ou d'une maladie grave du foie. Au total, 257 cas d'effets indésirables ont été signalés à l'Anses. Voici qui apporte de l'eau au moulin de Gérard Bapt, qui a l'intention de déposer un amendement dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Celui-ci proposera de créer une taxe de 0,5 €/l. Les acteurs n'ont pas encore réagi.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message