Bonduelle gagne des parts de marché sur toutes ses activités

|

Dans un contexte inflationniste et de baisse de la consommation en volume, Bonduelle tire bien son épingle du jeu au premier semestre de son exercice 2011-2012. A périmètre constant, le chiffre d’affaires s’élève à 879,7 millions d'euros, en hausse de 2,1 % contre 1,6 au premier semestre de l’exercice précédent. En données publiées, le spécialiste des légumes a enregistré un chiffre d’affaires en baisse de 0,6 %, due à un impact défavorable des taux de changes et à la vente au 1er juillet de l’activité espagnole de surgelés Frudesa à Findus. En ligne avec les prévisions, la rentabilité opérationnelle du groupe est en hausse de 30,5 %. Le groupe renforce sa présence sur ses marques nationales passant de 50 % au premier semestre de l’exercice précédent à 52 %. « C’est important de se recentrer sur les marques nationales car les MDD souffrent », confie Daniel Vielfaure, directeur général de Bonduelle. Sur le marché français, le groupe gagne des parts de marché valeur sur l’ensemble de ses activités : +3 % sur la conserve, +1,1 % sur les légumes surgelés, +3 % sur le frais. Des résultats qui confirment le lancement de bonnes innovations : les mono-légumes surgelés en vapeur, les vapeurs de conserve et les gammes de salades variées et de crudités sur le frais.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message