Marchés

Bonduelle s’affirme comme le leader des légumes surgelés

|
bonduelle

C’est en 2012 que le groupe familial Bonduelle s’est lancé à l’assaut des États-Unis avec des opérations de croissance externe. Pour 15 millions d’euros, il s’était offert trois sites de production (Fairwater, Oakfield et Bergen) et un centre de conditionnement (Brockport), achetés à la firme américaine Allens, dans le Nord-Est. Une zone d’implantation qui n’a rien d’un hasard car la concurrence se situe à l’ouest du pays, et le Nord-Est américain représente un tiers du marché total des surgelés outre-Atlantique. Dès 2013, le groupe affiche sa position de leader des légumes surgelés en MDD et, aujourd’hui, l’Amérique du Nord représente 14% du chiffre d’affaires de Bonduelle, soit le deuxième marché du groupe après la France. Le directeur général de Bonduelle Americas, Christophe Vielfaure, annonçait déjà : « D’ici à deux ans, nos usines seront saturées et nous pourrions envisager de nouvelles croissances externes ». Et si Bonduelle a fait le choix des MDD, c’est en raison des importantes opportunités. Ces dernières enregistrent plus de croissance que les marques nationales. Par ailleurs, aux États-Unis, les distributeurs travaillent seulement avec un ou deux fournisseurs pour leurs marques propres. Ainsi, entrer dans une nouvelle enseigne ouvre de belles perspectives. Le groupe, qui a publié ses résultats 2015-2016 en octobre, a annoncé avoir digéré ses dernières acquisitions (États- Unis et Canada). « Nous sommes en mesure de repartir en conquête. Nous avons toujours des dossiers en cours et nous ne sommes pas au bout de notre développement, surtout en Amérique du Nord », indiquait Christophe Bonduelle, PDG de Bonduelle.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter