Bonnes perspectives pour l’épicerie fine

|

Le marché de l'épicerie fine et des produits alimentaires haut de gamme, évalué à 5 milliards d'euros, semble avoir été épargné par la crise et devrait continuer à progresser plus rapidement que l'ensemble de la consommation, selon une étude Xerfi publiée jeudi. En France, la demande devrait augmenter en volume de 3% par an jusqu'en 2012, contre 1% pour l'ensemble des produits alimentaires, selon cette analyse du cabinet Precepta, filiale de Xerfi.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter