Boulanger : visite de son concept de magasin "vert" à Englos

|

Sur 4000 m², dans la banlieue de Lille, Boulanger teste depuis novembre dernier son concept le plus abouti en matière de développement durable. Offre élargie de reconditionné jusqu'aux lave-linge et robots culinaires, accessoires high tech en vrac, aide à la réparation, reprise de produits : tout est fait pour encourager le consommateur à être plus vertueux. Et pour Boulanger, bâtir une stratégie d'économie circulaire. 

Dans l'air du temps, l'éco-responsabilité s'invite dans le parcours client de ce magasin à Englos.
Dans l'air du temps, l'éco-responsabilité s'invite dans le parcours client de ce magasin à Englos.

Dès l'entrée, le client de Boulanger est averti : en plus des plantes vertes de rigueur, six panneaux, verts bien sûr, reprennent six parti-pris ou propositions de l'enseigne d'électroménager et de produits bruns : l'écoconception via ses six marques propres, une offre élargie de reconditionné, une sélection de produits qui affichent de bonnes performances en termes d'énergie et un bon indice de réparabilité, la réparation, la collecte et le recyclage et enfin des conseils pour aménager sa maison de manière plus durable, par exemple à l'aide de panneaux solaires en kit. Depuis novembre, à deux pas du siège, Boulanger teste dans son plus grand magasin de la région Nord une des démarches les plus abouties en terme de développement durable

Bâtir un circuit de reconditionné

Des smartphones ou des consoles reconditionnés, c'est devenu banal. En revanche, trouver en magasin un lave-linge, un robot chauffant ou une machine à café à grains d'occasion avec une décote de 30% environ, c'est plus rare. A Englos donc, vous pouvez trouver un Cookeo, robot chauffant de Moulinex, pour 900 euros au lieu de 1300. Des écrans télé et des lave-linge d'occasion sont également disponibles. "Nous les remettons en état dans notre atelier à Hénin-Beaumont, précise Grégory Gonzalez, directeur du magasin. Il y a une vraie demande de nos clients pour le reconditionné et nous apportons de vraies garanties : un SAV pendant un an, la livraison, sans compter le reconditionnement". Un vrai plus par rapport aux sites de vente entre particuliers. Et pour pouvoir bâtir cette offre, rien de mieux que de proposer la reprise de leurs vieux appareils aux consommateurs. "C'est un enjeu stratégique pour nous, explique Delphine de Goy, responsable des concepts chez Boulanger. Il nous faut pouvoir alimenter notre circuit de reconditionné". 

Du vrac à la réparation

A l'essai à Englos, certaines initiatives seront peut-être reprises ailleurs. Comme l'idée de proposer en vrac les accessoires de téléphonie, tels les chargeurs et les câbles. Sous blister, le câble HDMI est vendu six euros. Sans, c'est deux euros de moins. A la fin du parcours, un atelier de réparation baptisé L'atelier de Gustave, du nom de l'un des deux fondateurs de Boulanger dans les années 50, offre un service de réparation. Deux techniciens sont là pour aider le client qui rapporte sa machine à café ou sa barre de son. "Dans une majorité de cas, il s'agit d'un défaut d'entretien", souligne Grégory Gonzalez. Avec ce magasin d'Englos, Boulanger ajoute un nouveau concept à son arc, complétant ses magasins de périphérie et de centre-ville. Déjà implantée au coeur de Lille, de Marseille et de Strasbourg, l'enseigne a prévu une dizaine d'ouvertures en 2022. La première se fera à Vichy, dans l'Allier, à la fin du mois de mai.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter