BOURSE

Le mois de novembre a été au diapason de l'année 2004. Les enseignes spécialisées résistent mieux en Bourse que leurs homologues de l'alimentaire. Elles bénéficient de la reprise de la consommation, et, surtout, elles savent mieux gérer la déflation liée à l'obsolescence des produits (comme dans l'électronique grand public ) ou à leur saisonnalité (textile). Certaines valeurs appellent un commentaire particulier. En Grande-Bretagne, par exemple, le titre Dixons recule de 11 % sur un mois, sous l'effet de l'offensive des groupes Tesco et Asda sur le non-alimentaire. En France, le cours du groupe Go Sport, qui progresse sur la même période de 16,1 %, malgré de piètres résultats, serait-il devenu spéculatif ?

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1887

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous