BOURSE

+ 14,2 %

C'est la progression du cours de l'action du distributeur américain Albertsons depuis six mois.

L'avis de lsa

La loi Dutreil n'a pas provoqué de vent de panique dans la sphère financière. Les cours des actions Carrefour et Casino n'ont pas « décroché », comme on pouvait le craindre. D'une part, la loi a été anticipée ; d'autre part, les deux groupes de distribution s'emploient à rassurer. Carrefour a ainsi annoncé, le 17 octobre, qu'il investira 100 millions de dollars en Colombie en 2006 pour y construire au moins 5 nouveaux hypermarchés. Le même jour, Casino a annoncé la vente de 13 entrepôts pour 201,5 millions d'euros, et a confirmé qu'il réduirait sa dette de 433 millions d'euros d'ici à la fin 2005.

À l'étranger, il faut noter le dégonflement de la spéculation autour du distributeur américain Albertsons. Son action a cédé 5,4 % depuis un mois, suite au communiqué du groupe britannique Tesco indiquant qu'il n'avait pas l'intention de racheter son concurrent américain. L'action pourrait toutefois rebondir : le groupe néerlandais Ahold a en effet manifesté, le 14 octobre, son intérêt pour certains actifs d'Albertsons.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1925

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous