Marchés

Boycott de produits français: ce que pèse l'agroalimentaire français au Proche et Moyen Orient

|

Les produits agroalimentaires sont particulièrement visés par le boycott lancé par plusieurs pays. L'Ania s'en inquiète. 

La France exporte tous produits industriels confondus 11,516 milliards d’euros vers la zone dont 1,3 milliard d’euros de produits alimentaires
La France exporte tous produits industriels confondus 11,516 milliards d’euros vers la zone dont 1,3 milliard d’euros de produits alimentaires
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre 2020 dans plusieurs pays du Moyen-Orient (notamment le Qatar, le Koweït, la Turquie, l’Iran, la Jordanie le Pakistan…) suite aux propos du Président de la République réaffirmant l’importance de la liberté d’expression en France, dans le contexte de l’assassinat de Samuel Paty. Et les produits agroalimentaires sont particulièrement visés par ce boycott, organisé directement par des magasins de distribution et relayés sur les réseaux sociaux. « L’ANIA est entièrement mobilisée auprès des entreprises alimentaires dans le cadre d’une cellule de crise mise en place par Franck Riester, Ministre délégué auprès du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du commerce extérieur. Il est encore trop tôt pour évaluer les conséquences économiques pour un marché du Proche-Moyen Orient qui représente 3% de l’ensemble des exportations du secteur1. L’ANIA est solidaire des déclarations du gouvernement qui appelle à un retour au calme et à ne pas prendre des mesures de représailles envers des entreprises françaises qui ont toujours bien travaillés avec les représentants du secteur et de la distribution de ces pays partenaires. Nous serons extrêmement vigilant sur l’étendue et l’impact pour les entreprises en lien permanent avec les services de l’Etat très à l’écoute», peut-on lire dans le communiqué de l'Ania. L’Association Nationale des Industries Alimentaires rassemble 32 syndicats métiers et 15 associations régionales, représentatives des 17 723 entreprises alimentaires de France. L'agroalimentaire est le 1er secteur économique français avec un chiffre d'affaires de 180 milliards d'euros et le premier employeur industriel avec 427 594 salariés. 
 
Eléments économiques : Source Douanes.
Sur le marché du Proche- Moyen Orient 2en 2019 :
- Le Proche-Moyen Orient représente 3% de l’ensemble des exportations du secteur
- La France exporte tous produits industriels confondus 11,516 milliards d’euros vers la zone dont 1,3 milliard d’euros de produits alimentaires
- Les exportations ont globalement reculé de 3% à destination de l’Union européenne et de 5% vers les pays tiers enregistrant un recul de 29% vers la zone ASEAN, un recul de 17% vers la zone ALENA et un recul de 9% vers le Moyen-Orient.
 

Chiffres globaux du secteur alimentaire à l’export

Sur le premier semestre 2020: 

  • Le solde commercial des produits agroalimentaires est en repli d’1Md d’euros pour s’établir à 1,5 mds € versus 2,5 Milliards d’euros sur le premier semestre 2019. 

Année 2019: 

  • Les exportations de produits transformés (y compris vins et spiritueux) atteignent 48,1 Md€, stables par rapport à 2018 vers l’UE et en hausse de 0,4 % vers les pays tiers. 
  • La France se maintient au 4ème rang pour les exportations de produits transformés, derrière les Etats-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas.
  • Plus de 66% des exportations agroalimentaires sont à destination de l’Union européenne contre 14% vers l’Asie et 10% vers les USA, Canada et Mexique.
  • L’IAA : 3ème secteur industriel contributeur à la balance commerciale française.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter